You are currently viewing Ziguinchor : un professeur accuse la Police et son ex-femme d’avoir «enlevé» son fils

Ziguinchor : un professeur accuse la Police et son ex-femme d’avoir «enlevé» son fils

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

Le professeur Magatte Camara de l’Université Assane Seck de Ziguinchor est très amer contre la Police et la mère de son enfant avec qui il a divorcé depuis quelques mois. Devant la presse, le maître de conférences des années 2015 à 2020 a fustigé avec la dernière énergie l’interpellation de son fils Moussa Aly Camara, scolarisé à l’école française François Rabelais de Ziguinchor.

Publicités

«Mon procès en divorce avec mon ex-femme a été rendu avec une erreur manifeste et la juge a reconnu l’erreur matérielle lors de notre dernière audience car, j’ai demandé une révision de garde de notre enfant juste pour cette erreur. Dans le dispositif, j’ai  la garde de l’enfant et à la fin, ils disent que c’est sa maman alors qu’ils doivent se baser sur le dispositif. Le juge a reconnu que c’est une erreur matérielle et l’autre partie veut demander un renvoi», explique-t-il.

«Mon enfant Moussa Aly Camara est scolarisé à l’école française François Rabelais de Ziguinchor depuis sa classe de Cp avec de très bons résultats. Il est également le meilleur élève de l’école. Ils sont d’abord venus le chercher le 18 octobre 2022 par la force avec la police. Ensuite, il a fugué le 15 novembre pour prendre le bateau et revenir à Ziguinchor pour rejoindre son père. Il a perdu 10 jours de cours car, entre-temps, il y avait les vacances françaises. Il est retourné à l’école pour reprendre ses cours qu’il avait ratés. C’est ce lundi 28 novembre que la police est revenue à la porte de son école avec sa maman. Une information qui m’a été rapportée par le directeur de l’école. La police est entrée à l’intérieur pour le «capturer». Il a été humilié devant ses camarades de classe. Remis entre les mains de sa maman, il a été violenté physiquement et psychologiquement», a ajouté le Pr Magatte Camara.

A LIRE AUSSI :   Une des quotidiens du mercredi 9 juin 2021

«J’irai jusqu’au bout dans cette affaire où mon enfant a été «enlevé » injustement», a prévenu le Pr Camara.

Libération

Publicités

Laisser un commentaire