You are currently viewing “Wash n Stay” : l’étudiante Rama Sarr au bercail pour créer des emplois

“Wash n Stay” : l’étudiante Rama Sarr au bercail pour créer des emplois

Née au Sénégal il y a 26 ans de cela, Rama Sarr a très tôt rejoint sa famille en Italie. À peine un an. Elle n’était plus retournée au pays d’origine depuis 11 ans. Y monter, à coup de plus d’une vingtaine de millions, un projet qui lui tient à coeur, c’est le risque pris par l’étudiante en Sciences politiques.

Publicités

Madame Bodian vient de sacrifier quatre mois de vie conjugale et universitaire à l’étranger pour que le bébé soit à terme. “Wash n Stay” est baptisé en grandes pompes ce samedi 2 juillet 2022. L’enseigne cumule pressing, coiffure pour hommes et femmes, agence de voyage, transfert d’argent… Un “tout en un” placé à Fass, en face du Lycée Blaise Diagne.

“J’ai quitté le cocon familial à 19 ans en Italie pour poursuivre mes études à Paris. Car je savais que tôt ou tard, j’allais revenir au Sénégal pour mettre en place des projets”, a dit Rama, marié à 23 ans

A LIRE AUSSI :   Ousmane Sonko en tête-à-tête avec Cheikh Bamba Dieye

Le chemin, tel un labyrinthe, a été des plus tortueux. La promotrice a bénéficié de fonds de l’Union européenne qui accompagne ceux de la diaspora à investir au Sénégal pour contrer l’émigration clandestine.

“Le tri a commencé en 2021. Il y a eu quatre phases. Sur 1 200 personnes, au départ, les 51 projets les plus viables dont celui de Rama Sarr ont été retenus”, a dit Francesco Mele, expert en co-développement et employabilité des jeunes au sein de la coopération italienne (Agenzia italiana per la cooperazione Allo Sviluppo), présent à l’inauguration avec ses collaborateurs.

Le coût global de l’opération est de 1 110 000 euros. Rama, elle, en a obtenu 8 millions FCfa. Elle s’est saignée pour compléter certaines dépenses. Tout s’oublie au moment de réceptionner ce joyau. Un chapitre se ferme pour laisser la place à d’autres. Comme le fait de devoir retourner sur Paris retrouver son époux, Youssou, préparer sa Thèse, laissant la gérance de “Wash n Stay” à Moustapha Khassim.

A LIRE AUSSI :   Kaolack : il écope de 5 ans pour vol de... 2 bœufs

Dans un futur proche, Rama Sarr veut user de son parcours universitaire pour aider les Sénégalais de la diaspora.  Un autre défi.

Publicités

Laisser un commentaire