You are currently viewing Transport : les solutions du mouvement Dolèle transport

Transport : les solutions du mouvement Dolèle transport

  • Auteur/autrice de la publication :

Dans la commune de Kaolack, le mouvement Dolèle transport mène des visites de proximité dans les espaces qu’occupent les acteurs du secteur. Objectif, discuter autour des problématiques auxquelles ils font face quotidiennement et améliorer leurs conditions de vie et de travail en se basant sur un programme annuel de renforcement de capacités.

« Au-delà du renouvellement du parc automobile, nous devons aussi revoir l’état des routes. Nous demandons au gouvernement de mettre en place un programme d’élargissement des routes principales pour amoindrir le taux d’accident », a expliqué Ibou Niang, premier vice-président dudit mouvement et coordonnateur régional de Kaolack, à l’occasion d’une visite auprès de ses collègues ce vendredi.

M. Niang a aussi relevé le difficile accès au financement, la réglementation des aires de stationnement dans les agglomérations, la mise en place de guichets uniques dans les régions pour faciliter l’octroie de documents tels que la licence et les mutations pour les véhicules de transport, la multiplication des centres de contrôle technique…

Dolèle transport plaide également pour l’assainissement du secteur. Autrement, le mouvement dénonce le système de transport irrégulier (les clandos, les applications en ligne type Yangoo…). L’absence de contrat de travail des transporteurs est en outre décrié. Une occasion pour proposer la mise en place d’une convention collective. Le mouvement envisage de se présenter aux prochaines élections municipales et législatives pour être représenté au niveau de ces institutions. Selon son vice-président, les organisations syndicales ont tout fait pour pousser le pouvoir en place à trouver des solutions à leurs maux mais, malheureusement, elles n’ont pas eu gain de cause.

Ndiaye Kébé BIAYE

(Correspondant à Kaolack)

Laisser un commentaire