You are currently viewing SU : les dessous de l’arrestation de Fadilou Keita

SU : les dessous de l’arrestation de Fadilou Keita

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

Cadre de Pastef, coordonnateur du Nemeeku Tour et membre du cabinet d’Ousmane Sonko, Fadilou Keïta a été arrêté hier par la Sûreté urbaine (SU) de Dakar. Convoqué et entendu la semaine dernière, il avait été relâché sur convocation. Ce mercredi, il a été directement conduit dans la cave. Selon les informations de Libération, il est poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles et incitation à la haine entre autres.

Publicités

C’est un texte publié sur sa page Facebook qui a été à l’origine de l’arrestation de Fadilou Keïta par ailleurs fils de l’ancienne vérificatrice générale de l’IGE et ex-présidente de l’OFNAC, Nafi Ngom.

En effet, l’adjudant-chef Didier Badji assurait la sécurité rapprochée de cette dernière. Dans un texte publié au lendemain de sa disparition et intitulé «j’espère juste qu’ils n‘ont pas tué mon frère», Fadilou Keïta écrit, parlant de l’adjudant Didier Badji et du sergent Fulbert Sambou, «je dis qu’ils ont été enlevés». Il évoque dans le même texte «une purge ethnique» en indiquant : «Après l’épisode des forces occultes, celles spéciales, les attaques soudaines contre le Mfdc, le rebelle pris à grand Yoff, François Mancabou lâchement assassiné, nous voilà devant deux autres hommes, fils de la Casamance qui disparaissent».

A LIRE AUSSI :   Accident du convoi de Sonko : les condoléances de Macky Sall

Interpellé par les enquêteurs sur ces passages incriminés, et priés de fournir des preuves, Fadilou Keïta a dit avoir exprimé ses «convictions politiques».

Après un retour de parquet, Fadilou Keïta sera édifié sur son sort ce jeudi.

Publicités

Laisser un commentaire