You are currently viewing Régis Bogaert : “Le Sénégal va battre l’Angleterre”

Régis Bogaert : “Le Sénégal va battre l’Angleterre”

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

L’entraîneur adjoint des Lions s’est réjouit de la qualification du Maroc et du Sénégal en huitièmes de finale du Mondial 2022 de football. Ce qui confirme du football dans le continent.

Publicités

Il trouve que c’est une tendance qui va se confirmer. “En 2018, on a entendu les griefs sur l’élimination au premier tour des équipes africaines. Cette fois-ci, le Ghana, le Cameroun et même la Tunisie ont joué jusqu’au dernier moment pour y être. La capacité à développer une identité est mise en exergue par des techniciens africains. Donc, d’ici, relativement peu de temps, les équipes auront des arguments à faire valoir”, a-t-il signifié avant d’ajouter : “Le message est extrêmement fort. Cela veut dire que le Cameroun peut battre le Brésil, la Tunisie peut battre la France. Et cela veut dire que le Sénégal va battre l’Angleterre.”

Sorti dès le premier tour au Mondial 2018 en raison des cartons jaunes en plus, le Sénégal a entretemps perdu une finale en 2019 avant de remporter l’édition de 2021. Ce qui a permis au groupe de gagner en maturité. “On va perdre des matchs mais on sait qu’on est capables de battre tout le monde”, a tranché l’assistant Aliou Cissé, fiévreux depuis deux jours et dispensé dudit exercice.

A LIRE AUSSI :   Mbacké : une maman aide sa fille à enterrer son bébé dans la cour de la maison

Bogaert a un peu expliqué la sérénité ambiante au sein de son groupe. “Il y a deux éléments importants. Le premier, c’est le coach. Aliou Cissé a cette capacité à transmettre cette confiance à tous ses joueurs. Quand il parle, il s’appuie sur des faits, son aventure de 2002 par exemple où ils ont été finaliste de la CAN et quarts de finaliste du Mondial. Le deuxième élément, c’est la capacité de nos joueurs qui grandissent au fur et à mesure qu’ils jouent dans des clubs importants. Il y a en plus des cadres qui apportent cette maturité. Et quand le groupe vit bien, cela permet aux nouveaux venus de suivre le rythme. Il n’y a que six joueurs qui ont disputé le Mondial 2018 mais beaucoup d’entre eux ont gagné la CAN. Cette expérience est importante”, a-t-il dit en conférence de presse de veille de match.

Publicités
A LIRE AUSSI :   CHAN : historique, le Sénégal en finale

Laisser un commentaire