You are currently viewing Rébellion dans le Nord Sindian : l’Armée ratisse large

Rébellion dans le Nord Sindian : l’Armée ratisse large

L’Armée nationale a donné les détails de son opération de démantèlement du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC). Du moins la faction de Salif Sadio qui menerait des activités criminelles de grande envergure centrées sur la culture du chanvre indien à très grande échelle et la coupe et le trafic illicites de bois, le long de la frontière, dans le nord-Sindian.

Publicités

Entamée depuis le 13 mars, ce ratissage porte ses fruits puisque les troupes ont totalement détruit ou occupé les bases rebelles de Bakingaye, Djilanfale, Guikess, Katama, Katinoro, Karounor, Tampindo/Kanfounda et Younor.

“Plusieurs rebelles ont été tués, dont certains dans leurs bunkers, et d’autres ont pris la fuite, abandonnant précipitamment une  importante quantité d’armes et de munitions de guerre, des matériels divers et surtout des véhicules volés et gardés depuis plusieurs années. Ces bandes criminelles en déroute seront traquées jusque dans leurs derniers retranchements, à l’intérieur du territoire national et partout ailleurs”, poursuit-on dans le communiqué.

A LIRE AUSSI :   Yeumbeul Nord : un transitaire attaqué par des malfaiteurs

Ces opérations de sécurisation vont se poursuivre, “avec la même détermination, conformément à leur mission régalienne de préservation de l’intégrité du territoire national”. Non sans compter sur l’entière collaboration des populations, pour dissuader toute forme d’exaction ou d’atteinte à la libre circulation des personnes et des biens.

L’état-major déplore tout de même la perte d’un soldat et huit blessés légers.

Publicités

Laisser un commentaire