You are currently viewing “Quand c’est important, c’est la Rts” : ce qui frustre les chaines privées

“Quand c’est important, c’est la Rts” : ce qui frustre les chaines privées

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

À travers une lettre, les responsables des chaînes privées, Tfm, Walf Tv, Sen Tv, 7tv, Itv et Dtv ont protesté contre la façon de faire de la Rts lors des événements à caractère national.

Publicités

“Dans les pays de grande démocratie et de bonne culture médiatique, la télévision publique n’est pas dans une dynamique de concurrence avec les autres chaînes privées quand il s’agit d’événements d’intérêt national. Elle facilite l’accès à un signal propre aux autres télévisions, sans logo ni commentaires avec des images et du son de haute définition. Tout se fait d’une manière professionnelle sans tiraillements ni conciliabules. Une démarche salutaire qui permet à tout organe audiovisuel de transmettre l’événement en direct avec les commentaires de ses différentes équipes sans qu’aucune partie ne soit lésée. Or, notre chaîne nationale, la Rts, fait dans l’accaparement et impose aux médias privés qui reprennent son signal, sa ligne éditoriale. Cette forme de gouvernance moyenâgeuse doit cesser immédiatement. Elle n’est ni fructueuse ni intelligente parce qu’elle crée une dictature audiovisuelle et ôte tout caractère national à l’événement, sensé susciter une adhésion populaire. Quand il y a un grand évènement au Sénégal, qu’il soit politique, culturel ou sportif, la Rts ne doit pas être obnubilée par une logique d’accaparement illimitée”, ont déploré les signataires Maimouna Ndour Faye, 7Tv), Momy Bousso Seck Gueye (Sen Tv), Alassane Samba Diop (Itv), Birane Ndour (Tfm), Cheikh Niasse (Walfadjri) et Jupiter Diagne (Dtv).

A LIRE AUSSI :   Élections locales : ce que la CENA prépare pour le département de Keur Massar

Et d’ajouter : “Doyenne de toutes les chaînes sénégalaises, elle doit être exemplaire et au-delà des considérations partisanes, inutiles et insignifiantes. Elle en sortira grandie et sa réputation renforcée. Hélas, c’est loin d’être le cas aujourd’hui en vue de l’inauguration du nouveau stade à Diamniadio ce Mardi 22 février 2022. Les mêmes pratiques désuètes risquent de se répéter. Nous les dénonçons énergiquement. C’est pourquoi, les responsables des chaînes de télévision signataires de ce communiqué se réservent le droit de boycotter tout événement à caractère national conduit par la RTS sans tenir compte des contraintes éditoriales des uns et des autres.”

Publicités

Laisser un commentaire