You are currently viewing Présidentielle américaine: Joe Biden contre-attaque face aux doutes au sein de son propre parti

Présidentielle américaine: Joe Biden contre-attaque face aux doutes au sein de son propre parti

  • Auteur/autrice de la publication :

La campagne présidentielle aux États-Unis et toujours des questions chez les démocrates sur la capacité de Joe Biden à mener et à remporter la bataille électorale. Ces doutes s’expriment de plus en plus ouvertement et le président contre-attaque ce lundi 8 juillet.

C’est une contre-attaque en deux temps. D’abord une lettre aux parlementaires démocrates qui se retrouvent cette semaine au Capitole. Plusieurs d’entre eux ont exprimé des doutes sur la capacité de Joe Biden à mener à bien sa campagne après le débat où il est apparu diminué. D’autres, moins nombreux, ont publiquement appelé à son retrait. D’autres, enfin, l’ont fait en privé et pas plus tard qu’hier lors d’une réunion à distance organisée par le chef de la minorité démocrate à la Chambre, Hakeem Jeffries.

Dans cette lettre, Joe Biden indique très clairement que les spéculations doivent maintenant s’arrêter. « Je suis fermement décidé à rester en course », écrit le président américain dans la lettre aux parlementaires démocrates, de retour en session à Washington après la pause de la fête nationale du 4-Juillet. « Tout manque de discernement sur la tâche qui nous attend ne ferait qu’aider [l’ancien président et candidat républicain Donald] Trump et nous desservir. Il est temps de se rassembler », écrit Joe Biden.

Joe Biden, 81 ans, fait savoir qu’il n’est « pas aveugle » face aux « préoccupations » exprimées depuis ce duel télévisé face à son adversaire de 78 ans, lors duquel il est apparu très fatigué et embrouillé. Mais il rappelle avoir remporté très largement la primaire de son parti et assène que « ce n’est pas à la presse, aux commentateurs, aux grands donateurs » de décider de sa candidature à la présidentielle. Il se voit donc toujours comme le mieux placé pour battre Donald Trump en novembre.

« Défiez-moi à la convention ! »

Deuxième salve ce matin, lorsqu’il appelle au téléphone les animateurs de Morning Joe, une émission matinale de la chaîne MSNBC dont il est un fidèle et qui a l’habitude de le soutenir à peu près sans condition, un peu comme Donald Trump le faisait jadis avec Fox News.

Lors de ce coup de fil, Joe Biden s’en est pris aux élites qui veulent le mettre sur la touche. « Ces gars qui pensent que je ne devrais pas me présenter, qu’ils se présentent contre moi. […] Défiez-moi à la convention » démocrate du mois d’août, a lancé Joe Biden sur un ton furieux. « Je me fiche de ce que pensent les millionnaires », a-t-il encore déclaré, se disant « persuadé » d’avoir le soutien de « l’électeur moyen », et voyant un présage favorable dans le résultat des élections législatives françaises. « La France a rejeté l’extrémisme, les démocrates (américains) le rejetteront aussi », a-t-il dit.

Rfi

 

Laisser un commentaire