You are currently viewing Ndiaffate : la famine aux portes des ménages

Ndiaffate : la famine aux portes des ménages

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

La situation alimentaire risque d’être plus qu’alarmante pour bon nombre de familles paysannes dans la commune de Ndiaffate, région de Kaolack, à cause d’un déficit céréalier sévère consécutif aux mauvaises récoltes de cette année. À l’origine, l’inondation des champs.

Publicités

“L’insécurité alimentaire menace presque tout le village de Keur Yoro Soumbou à cause d’un hivernage catastrophique. Les populations font face à un déficit céréalier d’une rare ampleur. C’est le cas à Boul Diabé, Keur Samane, Bandoulou, Thiofior, Keur Wack, Keur Soutoura et Keur Gallo, jadis connues pour leurs surproductions céréalières”, a constaté Saidou Diallo, chef du village de Keur Yoro Soumbou, à l’occasion d’une cérémonie religieuse ce dimanche.

Pis, une majorité d’agriculteurs cultivent dans l’unique but de pouvoir nourrir leurs familles. Certains d’entre eux vont bientôt épuiser leurs stocks de mil et seront frappés de plein fouet par la famine et dure période de soudure aussi bien pour les hommes que le cheptel.

A LIRE AUSSI :   Une des quotidiens du jeudi 5 janvier 2023

Diallo et Cie ont fondé beaucoup d’espoir sur la tournée du ministre de l’Agriculture, Aly Ngouille Ndiaye, mais leur localité n’a pas été ciblée. Ils plaident ainsi pour la construction de magasins de stockage à travers le Programme de compétivité de l’agriculture et de l’élevage (PCAE) dont l’objectif est la promotion du SRE pour la sécurisation des stocks d’arachide et l’inclusion financière des agriculteurs.

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack

Publicités

Laisser un commentaire