You are currently viewing Mort de François Mancabou : Guy Marius Sagna dénonce un mensonge d’État

Mort de François Mancabou : Guy Marius Sagna dénonce un mensonge d’État

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

Tête de liste départementale de l’inter coalition Yewwi-Wallu à Ziguinchor, Guy Marius Sagna, en marge d’une conférence de presse tenue ce vendredi, a pleuré la disparition de François Mancabou, présumé membre de la “Force spéciale”.

Publicités

L’activiste est convaincu qu’on l’a torturé à mort, allant jusqu’à briser sa colonne vertébrale. Un fait qui rappelle le décès des jeunes Alexis Abdallah Diatta et Idrissa Goudiaby, à Bignona, le 17 juin.

Pour lui, ces “morts accidentelles ou naturelles”, telles que présentées par les autorités, sont un “crime imprescriptible”. Jusqu’à la fin de leurs jours, lâche-t-il, il y aura la possibilité de traduire les coupables devant les tribunaux.

Caravane plus concert de casseroles en plein jour

Mettant en exergue ces “mensonges d’État”, il estime que la politique n’exclut pas d’avoir un cœur, de prendre en charge les drames et la tragédie de son peuple, d’avoir des sentiments et émotions. “Nous ne reconnaissons plus notre pays. L’artiste Alpha Blondy, parlant de la Côte d’Ivoire, a dit ‘les salauds ont mis le feu à mon paradis’. Si rien n’est fait, d’autres salauds vont mettre le feu à mon Sénégal (…) François Mancabou ne s’est pas suicidé. C’est Macky Sall qui l’a suicidé. Pareil pour Idrissa Goudiaby et Alexis Diatta”, a-t-il pesté.

A LIRE AUSSI :   Le Danemark, l'Islande et la Norvège suspendent l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca

Ainsi, en la mémoire des disparus et des blessés, Yewwi-Wallu organisera ce dimanche, à 15h, une caravane, plus concert de casseroles, qui se terminera au rond-point Aline Sitoé Diatta. Une manière de rejeter la dictature de Macky Sall et ses options politiques mais également de se souvenir du rassemblement interdit d’il y a juste un mois et qui avait valu plusieurs arrestations.

Publicités

Laisser un commentaire