You are currently viewing Mimi Touré : “Nous récusons toute possibilité de cohabitation”

Mimi Touré : “Nous récusons toute possibilité de cohabitation”

Aminata Touré a fait une sortie ce lundi soir pour rejeter la victoire brandie par les leaders de l’inter coalition Yewwi-Wallu à l’issue des élections législatives du 31 juillet.

Publicités

“La coalition Benno Bokk Yaakaar voudrait saluer le bon déroulement des opérations électorales au niveau national et de la diaspora. Le calme, la sérénité, la discipline et l’esprit de responsabilité qui ont prévalu témoignent, encore une fois, de la solidité de notre système démocratique. Qui est un exemple pas seulement sur le continent mais dans le monde entier. Toutefois, notre coalition s’étonne de la volonté affichée par une partie de l’opposition de tenter de jeter le discrédit sur ce système éprouvé qui a toujours assuré une garantie de libre expression des citoyens avec un dispositif de contrôle, de validation efficace des suffrages qui permet ainsi la proclamation sans contestation des résultats. Pour rester à la hauteur de notre système démocratique, nous en appelons à la responsabilité de toute la classe politique afin que les acteurs continuent à avoir confiance en notre système, nos organes et mécanismes de contrôle mais également à respecter la publication des résultats tel que prévu par la loi. Et nous appelons tous les citoyens à se mobiliser pour se protéger contre ceux qui veulent placer notre pays dans un système de turbulence post électorale”, a commencé la tête de liste nationale de Benno Bokk Yaakaar.

A LIRE AUSSI :   Ziguinchor : Guy Marius Sagna et Cie libérés

Elle ajoute : “Nous sommes confiants en notre victoire. Nous récusons toute possibilité de cohabitation comme déclaré par une certaine opposition et rassurons nos militants que nous restons majoritaires. Malgré, il faut le reconnaître, une avancée de l’opposition.”

L’ex Premier ministre invite l’inter coalition Yewwi-Wallu à réviser leurs connaissances du code électoral. Estimant que, pour la liste proportionnelle où 53 députés sont en jeu, il ne s’agit pas de tenir compte de la taille du département mais du nombre d’inscrits qui ont voté. C’est ce chiffre qu’il faudra diviser par 53. Et à partir de ce quotient, chacun saura le nombre de députés qu’il aura. “Dans le contexte actuel, il ne peut y avoir de contestation”, a-t-elle assuré.

Si Mimi Touré ne compte plus Goudomp et l’Afrique du Nord parmi les 30 départements gagnés, elle y greffe Louga et Diourbel. Ce qui la conforte dans leur victoire, synonyme de majorité à l’Assemblée nationale.

A LIRE AUSSI :   Alfred Gomis à Rennes, c'est presque bouclé

Elle a pour finir remercié les Sénégalais pour la possibilité de poursuivre avec sérénité la construction du pays en conformité avec le cadre du Plan SSénégal émergent.

Publicités

Laisser un commentaire