You are currently viewing Mil, maïs, niébé.. : le consommer local à rude épreuve

Mil, maïs, niébé.. : le consommer local à rude épreuve

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

Lors du dernier Conseil national de la consommation, certaines organisations consuméristes ont émis l’idée de la promotion du retour au consommer local. Seulement, d’après Sud Quotidien, les produits locaux coûtent plus chers que ceux importés et dont certains sont pourtant soumis à une double taxe.

Publicités

À titre d’exemple, le mil est passé de 250 – 300 à 650 francs CFA le kilogramme. Donc plus cher sue le riz qui s’échange entre 400 et 500 le kg ou le mais qui est passé de 250 à 400 le kg. Le prix du kilo de niébé a aussi grimpé jusqu’à 1500 francs. Hors de portée pour les revenus faibles.

Le comble est que le riz local est presque introuvable, à l’exception de quelques points dédiés et des grandes surfaces. Conséquence, bon nombre de ménages ont mis une croix sur les plats à base de ces produits. Et le consommateur est obligé de casquer double chez la vendeuse du coin pour manger ce qui ne lui coûtait qu’une pièce de 100 francs.

A LIRE AUSSI :   Affaire du bébé déclaré mort par erreur : une aide-infirmière en garde à vue

 

Publicités

Laisser un commentaire