You are currently viewing Médina Baye : les mille maux de l’école El Hadj Ibrahima Niasse

Médina Baye : les mille maux de l’école El Hadj Ibrahima Niasse

Située au quartier Médina Baye, l’école élémentaire El Hadj Ibrahima Niasse ne présente plus l’image d’un cadre idéal d’apprentissage pour les enfants et le personnel qui y évoluent.

Publicités

D’abord, l’environnement est ceinturé par des magasins. Ce qui fait que les potaches ont du mal à entendre les explications des enseignants. Autre difficulté, l’état de délabrement très avancé.

“Si ce quartier n’a pas d’école, nos enfants seront obligés de parcourir des kilomètres à la quête du savoir. Ce matin, on a trouvé les blocs sanitaires par terre. Heureusement que personne n’y était”, a rapporté Mamadou Mahi Bitèye, président du comité de gestion.

Chaque année, l’école enregistre de bons résultats  aux examens du Certificat et de l’Entrée en 6ème. Pourtant, certains bâtiments risquent de tomber du jour au lendemain. En plus de l’absence de bâtiment administratif avec des latrines et autres, a-t-il regretté.

Créée en 1960, l’école compte aujourd’hui 1 200 élèves qui viennent de différents quartiers de Kaolack mais fait face à l’insécurité galopante.

A LIRE AUSSI :   Pour une histoire de linge, elle lacère le visage de Ndèye F. S.

“Les fumeurs de chanvre indien viennent ici pendant la nuit et souvent après leur passage, le lendemain, les enfants prennent les mégots par méconnaissance. Cette situation devrait donc interpeller la conscience des autorités publiques départementales  et communales en charge des questions éducatives pour apporter des solutions idoines avant l’ouverture des classes”, a plaidé le président du comité de gestion.

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack 

Publicités

Laisser un commentaire