You are currently viewing Locales – Antoine Félix Diome : “Les dispositions prises pour la sécurisation du scrutin”

Locales – Antoine Félix Diome : “Les dispositions prises pour la sécurisation du scrutin”

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

À l’issue d’une tournée à Diourbel, ce jeudi, le ministre de l’intérieur, Antoine Félix Diome, s’est exprimé sur l’acheminement du matériel et la sécurisation du scrutin du dimanche 23 janvier 2022.

Publicités

Monsieur le ministre, vous êtes en tournée dans la région de Diourbel. Pouvez-vous faire le point sur la situation ?

Avant Touba, j’ai visité quelques centres à Diourbel, Mbacké, Bambey. Cela a permis de constater que tout le matériel électoral destinés aux Locales du 23 janvier a été acheminé. Pareil pour les documents électoraux et les bulletins. Les autorités administratives ont pris toutes les dispositions pour assurer la coordination nécessaire avant le dimanche. Le travail va se poursuivre et les instructions ont été données correspondent à ce qui est constaté sur le terrain. C’est pourquoi je les félicite à mi chemin et les exhorte à maintenir cette cadence pour que le jour J, tous les bureaux de vote, soient ouverts à 8h et que le scrutin, comme par le passé, se déroule normalement. Ce sera l’occasion pour chaque citoyen de faire son devoir, son choix.

A LIRE AUSSI :   Baby-foot, discussions... : ambiance dans la tanière avant Congo-Sénégal

Avez-vous l’assurance que l’acheminement sera fait dans les zones les plus reculées ?

Je suis venu constater ce qui a été écrit dans les rapports que je reçois au quotidien. Il y est indiqué que dans les coins les plus éloignés de Dakar, tout le travail nécessaire a été réalisé. D’ailleurs, le choix a été d’acheminer en premier lieu aux endroits les plus éloignés pour ensuite, de façon progressive, se rapprocher de la capitale.

Qu’en est-il de la sécurité du scrutin ?

Chaque citoyen a un droit mais nul ne peut aller au-delà de ce que lui permet la loi. Les droits des citoyens doivent être garantis à travers l’organisation d’une élection qui leur permette de faire leur choix. Pour autant, s’agissant de la sécurisation du scrutin, il ne fait l’ombre d’aucun doute que toutes les dispositions qui doivent être prises l’ont été. Une élection est un moment toujours passionnant ou chacun fait le choix du candidat qui semble correspondre à ce qu’il voit, projette ou celui qu’il considère comme incarnant le meilleur profil. Un autre fait est que vous pouvez faire votre devoir sans pour autant porter un tort à autrui. Porter un tort à autrui consisterait à faire dans la provocation ou la violence. De quelque bord où l’on se situe. La seule invitation que je voudrais adresser, c’est de venir faire son devoir et rentrer tranquillement chez soi.

A LIRE AUSSI :   Covid-19 au Sénégal : 70 cas positifs, 84 guéris

Il y a eu des couacs à Touba en 2017. Qu’est-ce qui est fait pour ne plus assister à de telles scènes ?

La sécurisation des lieux de vote ne concerne pas spécifiquement une localité. C’est une question qui concerne l’étendue du territoire. Que ce soit à Touba ou ailleurs. J’ai demandé aux gouverneurs qui ont déjà fait le travail nécessaire de tenir des réunions dédiées à la sécurité. Ça c’est le devoir de l’État et je puis vous garantir que nous y veillerons.

Publicités

Laisser un commentaire