You are currently viewing Litige foncier à Saly : Casamutui Group et l’homme d’affaires Samy Seck devant la Cour suprême

Litige foncier à Saly : Casamutui Group et l’homme d’affaires Samy Seck devant la Cour suprême

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

C’est suite à un jugement, en date du 27 février 2020, que Samy Seck s’est fait adjuger les droits au bail inscrit sur les deux Titres fonciers (Tf n°1793/Mb et 1358/Mb), au prix de 250 millions de FCfa. Des terrains appartenant à la société Casamutui Group. Mais, selon L’Obs, une mesure d’interdiction de transaction pèse sur les deux Titres fonciers suite à une ordonnance du juge en date 22 avril 2022. Et pour les muter à son nom, il a saisi la Cour suprême.

Publicités

Tout est parti d’une plainte déposée par Mor Mbengue, représentant de Casamutui Group. Ce qui lui a valu son inculpation devant le juge du premier cabinet d’instruction et un placement sous contrôle judiciaire pour faux et usage de faux en écritures privées. Devant les gendarmes, Mor Mbengue explique avoir signé un protocole d’accord avec Samy Seck pour des travaux de terrassement sur son terrain de 25 hectares, sis à Saly. Ce qui devait se faire en deux phases moyennant 218 millions FCfa. Mais le sieur Seck a disparu avec l’avance de 25 millions avant de signer une convention avec le Gie Cayor, en usant d’un faux cachet de Casamutui Group comme étant le coordonnateur du projet. Ayant découvert les pratiques de Samy Seck, la societe résilie son contrat avec lui et engage le Gie Cayor qui a réalisé les travaux, comme l’atteste le rapport d’expert de Sady et Thiam. Un acte dénoncé par Samy Seck en produisant un rapport d’expertise établi par Cheikh Latyr Diack, pour dire qu’il a financé les travaux réalisés par le Gie Cayor. Et il obtiendra gain de cause, Casamutui Group ayant été condamnée à lui payer 92 millions et 15 millions à titre de dommages et intérêts. En contre-attaquant, la société réussit à freiner la mutation des terrains par Samy Seck. Une affaire que va élucider la Cour suprême.

Publicités
A LIRE AUSSI :   Covid-19 au Sénégal : 8 nouveaux décès, 113 cas positifs

Laisser un commentaire