You are currently viewing Le vigile d’une école joue au Pari Foot avec les salaires des enseignants et simule une agression

Le vigile d’une école joue au Pari Foot avec les salaires des enseignants et simule une agression

R. Miguel n’en croit pas ses oreilles. Cette enseignante du jardin d’enfants «Les Petits Loups», sis au Point E, vient d’apprendre au téléphone d’une technicienne de surface de l’établissement que leurs salaires ont disparu.

Publicités

Le vigile, A. S. Badiane, qui était parti retirer les chèques des membres du personnel s’est fait agresser par deux jeunes à bord d’une moto. Ces derniers ont emporté l’argent, soit pas moins de 1,2 million de francs CFA. A. S. Badiane est à l’hôpital Abass Ndao, il porte des blessures.

R. Miguel veut en avoir le cœur. Elle contacte un autre de ses collègues, qui confirme l’information. C’est en allant rendre visite au vigile à l’hôpital que les membres du personnel du jardin d’enfants flairent un coup monté.

Ils seront confortés dans leurs soupçons par le fait que ce dernier a déclaré avoir été agressé après qu’il a retiré l’argent à la Bicis de Sahm alors que le chef de cette agence leur a fait savoir que l’opération a été effectuée à la Bicis Point E.

A LIRE AUSSI :   Tamkharite : Macky Sall offre 1600 bœufs aux mosquées

Les enseignants et autres travailleurs de «Les Petits Loups» déposent une plainte contre le vigile. Ils réclament le paiement intégral de leur argent, sans possibilité de moratoire.

Le mis en cause sera arrêté et placé en garde à vue. Lors de son interrogatoire au commissariat de Point E, le vigile maintient qu’il a été agressé avant de passer aux aveux. Il reconnaît avoir détourné l’argent et joué au Pari Foot pour un montant de 240 000 francs Cfa.

Ayant perdu sa mise et conscient qu’il lui faudra s’expliquer, il a simulé l’agression et, pour être plus crédible, s’est infligé lui-même quelques blessures.

Bés-Bi

Publicités

Laisser un commentaire