You are currently viewing Le secrétariat du Forum des îles du Pacifique et la FIFA mettent leur partenariat pour le climat en action

Le secrétariat du Forum des îles du Pacifique et la FIFA mettent leur partenariat pour le climat en action

Le secrétariat du Forum des îles du Pacifique (PIF) et la FIFA ont lancé un plan de 12 mois qui vise à traduire dans les faits les grands principes énoncés lors de la signature d’un premier accord, en avril dernier. Les actions se concentreront sur deux grands thèmes : d’une part, des FIFA Legends viendront sensibiliser le grand public à la question du changement climatique ; d’autre part, les infrastructures existantes seront modifiées afin de les adapter aux nouvelles conditions.

Publicités

Lors du Congrès de la FIFA à Doha, le président de la FIFA, Gianni Infantino, et le secrétaire général du PIF, Henry Puna, ont signé un protocole d’accord de deux ans portant sur la lutte contre le changement climatique. Ce document se propose de mettre le football au service de la sensibilisation à la question du réchauffement climatique et de la résistance aux catastrophes naturelles. L’objectif est aussi de doter les pays les plus vulnérables d’infrastructures adaptées à ces nouvelles conditions climatiques, d’encourager la prise en compte de ces problématiques dans le développement du football et de mobiliser des fonds pour construire des bâtiments plus résistants dans la région, grâce notamment à l’aide du fonds Pacific Resilience Facility.

A LIRE AUSSI :   Les nominations du Conseil des ministres du 30 septembre 2020

Comme l’indique le secrétaire général Puna, la FIFA et le PIF prennent la question de l’urgence climatique très au sérieux. À travers la mise en œuvre de ce plan, les deux institutions souhaitent améliorer la résistance des communautés les plus vulnérables dans la région.

“La région Pacifique estime que l’année 2022 marque un moment à la fois urgent et important dans l’histoire de l’action climatique. Désormais, les déclarations et les engagements doivent se traduire dans les faits, a déclaré M. Puna. C’est le message que nous souhaitons adresser à la communauté internationale en amont de la COP 27, qui aura lieu au mois de novembre à Charm el-Cheikh (Égypte). La COP 27 doit être la conférence de l’action !”

“Lors de leur réunion au mois de juillet, les ministres des Affaires étrangères du Forum des îles du Pacifique ont se sont déclarés favorables à l’utilisation de nouvelles méthodes pour alerter la communauté internationale sur la question du changement climatique dans la région. Des initiatives comme le protocole d’accord sur le changement climatique signé avec la FIFA s’inscrivent dans cette démarche. Aux yeux de toute notre région, ce protocole d’accord constitue un moyen innovant de mettre en avant la question climatique, en s’appuyant sur l’extraordinaire pouvoir du football”, a-t-il poursuivi.

A LIRE AUSSI :   Législatives : 15 196 bureaux de vote, 22 000 contrôleurs et superviseurs

“Le football n’est pas épargné par le changement climatique. Ce problème le touche à tous les niveaux, du football de base à l’élite. L’Océanie est aujourd’hui particulièrement exposée aux risques climatiques et aux catastrophes qui en découlent”, a dit Gianni Infantino avant d’ajouter : “La FIFA a une responsabilité vis-à-vis de la société dans son ensemble : nous souhaitons attirer l’attention du plus grand nombre sur le changement climatique et sur les actions qui peuvent être menées pour le combattre dans l’une des régions les plus vulnérables au monde. C’est l’une des meilleures façons de mettre le pouvoir et la popularité du football au service du progrès.”

Publicités
A LIRE AUSSI :   Décès du Khalife général de Darou Mousty

Laisser un commentaire