You are currently viewing Le projet SheTrades CEDEAO-CCI pour offrir une expertise technique aux femmes d’affaires

Le projet SheTrades CEDEAO-CCI pour offrir une expertise technique aux femmes d’affaires

La Commission de la CEDEAO, en collaboration avec l’initiative SheTrades du Centre du Commerce International (CCI) procède au lancement du projet SheTrades CEDEAO-ITC. Organisé conjointement par la CEDEAO, le CCI et la Deutsche Gesellschaft Für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), l’événement a réuni des représentants du CCI, de la CEDEAO, de l’Union économique et Monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Fédération des femmes d’affaires et des Entrepreneurs (FEFA), ainsi que les Associations nationales des femmes d’affaires.

Publicités

Les données montrent qu’en Afrique de l’Ouest, l’activité économique des femmes a tendance à se concentrer dans les activités de subsistance et dans les secteurs informels et non marchands de l’économie. Dans le cadre de ce projet, la CEDEAO et le CCI travailleront avec toutes les parties prenantes pour garantir que les dispositions commerciales et les mécanismes de mise en œuvre de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF) ouvrent des opportunités de marché égales pour les femmes et les hommes.

Ce projet va déployer les outils et les ressources de l’Initiative SheTrades du CCI pour fournir un soutien ciblé et une expertise technique aux femmes d’affaires à l’echelle régional. En mettant l’accent sur la préparation à l’exportation, ce nouveau projet conjoint permettra aux femmes entrepreneurs d’être des actrices compétitives dans les écosystèmes commerciaux de la ZLECAF.

A LIRE AUSSI :   Photos - Le Havre : Pape Ibnou Ba sous ses nouvelles couleurs

Mme Finda KOROMA, vice-présidente de la Commission de la CEDEAO, a dit qu’avec l’entrée en vigueur de la ZLECAf et le début des échanges sous son régime en janvier 2021, de nouvelles opportunités commerciales s’ouvrent aux femmes commerçantes de la région. Cela devrait libérer leur potentiel dans de nombreux secteurs pour développer des chaînes de valeur pour lesquelles notre région dispose d’avantages comparatifs. Ainsi, les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) doivent être accompagnées des outils et de ressources adéquats afin de leur permettre d’accroître leur compétitivité de tirer parti des marchés d’exportation sur le continent et au-delà.

«Grâce à ces formations, les femmes entrepreneurs des États membres de la CEDEAO pourront tirer parti des réseaux d’associations de femmes et exploiter de nouveaux marchés et opportunités commerciales. Les formations donneront aux femmes les connaissances et les compétences nécessaires pour évaluer la viabilité du commerce au sein des marchés réglementés de la ZLECAF pour leurs produits, puis procéder en toute confiance si elles choisissent de mettre à niveau leur entreprise. Ces nouvelles opportunités commerciales et l’accès aux marchés auront des impacts considérables sur l’égalité des sexes et l’autonomisation économique des femmes, notamment la réduction de la pauvreté et la création d’emplois décents », a relevé de son côté Pamela Coke-Hamilton, directrice Exécutive du CCI.

A LIRE AUSSI :   Élections locales à Kaolack : un autre mouvement porte la candidature de Modou Ndiaye Rahma

Cette dernière série de bootcamps en face à face sur la préparation à l’exportation sera initialement conduite au Libéria, au Niger, au Nigeria, au Bénin et au Togo. Des formations en ligne gratuites seront proposées en anglais, français et portugais pour les femmes entrepreneurs et les membres des Association des Femmes dans toute l’espace CEDEAO.

Le CCI travaillera avec la CEDEAO et d’autres parties prenantes majeures pour réaliser une série de camps d’entraînement et de formations en ligne sur la préparation à l’exportation. Ces formations axées sur la pratique fourniront aux femmes les outils nécessaires pour se positionner en tant qu’exportatrices et commerçantes compétitives au sein de la ZLECAf. En parallèle, le CCI travaillera également avec des institutions pour soutenir les femmes dans le commerce en intégrant le genre dans les politiques commerciales.

Le programme s’appuie sur le travail de l’Initiative SheTrades du CCI pour accroître la compétitivité des femmes entrepreneurs et des productrices et les connecter aux marchés. Il vise aussi à favoriser des écosystèmes commerciaux et politiques plus inclusifs, et s’appui sur le programme One Trade Africa du CCI pour autonomiser, améliorer et permettre aux MPME d’accéder aux opportunités d’affaire en Afrique.

A LIRE AUSSI :   Contentieux avec Tf1 : Excaf Télécom condamné

Après le lancement, a suivi la première réunion du comité de pilotage du projet SheTrades CEDEAO-CCI qui est composé de la Commission de la CEDEAO, de la Fédération des Femmes d’Affaires et Entrepreneurs (FEFA), du CCI et de la GIZ. Présidée par Kolawole SOFOLA, directeur du Commerce par Intérim à la Commission de la CEDEAO, la réunion a adopté le Plan d’Action 2022 du projet.

Publicités

Laisser un commentaire