You are currently viewing Le faux pharmacien et la domestique, le viol et le groupe WathsApp “Jambes en l’air”

Le faux pharmacien et la domestique, le viol et le groupe WathsApp “Jambes en l’air”

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

En faisant la rencontre de N. B au détour d’une ruelle, R. S était loin de s’imaginer avoir affaire à un prédateur sexuel. Un simple geste de courtoisie a suffi pour que la domestique tombe dans les filets de son bourreau. Mais, selon L’Obs, la visite pour nettoyer sa chambre sise à Diamalaye se mue en une séquestration, suivie de viol. Les faits remontent au 8 juillet.

Publicités

N. B qui prévoyait de prendre la tangeante n’a pas eu le temps nécessaire. La perquisition de sa chambre a été sanctionnée par la saisie de plusieurs types de médicaments, deux tensiomètres, un préservatif déjà utilisé avec les gouttes de sperme datant de moins de 24h ainsi que les comprimés qu’il a administrés à la victime en lui vendant ses talents de pharmacien.

Entendu sur procès-verbal, il a parlé de rapports consentis. Pour avoir une idée de sa personnalité, son téléphone portable est exploité. Les enquêteurs y trouvent des fils de discussions pas du tout catholiques, un groupe WathsApp dénommé “Jambes en l’air” dans lequel les participants échangeaient des vidéos de type pornographique. Il a été déférés jeudi.

Publicités
A LIRE AUSSI :   Babacar Ndiaye, président Teungueth FC : "350 millions FCfa dépensés... Il faut aider le football local"

Laisser un commentaire