You are currently viewing La BADEA augmente son capital de 376 %

La BADEA augmente son capital de 376 %

Par résolution du Conseil des gouverneurs en date du 7 avril 2022, la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) a augmenté son capital autorisé de 376 %, passant de 4,2 milliards à 20 milliards USD. Une augmentation historique qui a été adoptée à l’unanimité par l’ensemble des actionnaires souverains de la banque – membres de la Ligue des États arabes.

Publicités

La nouvelle structure du capital sera constituée un capital autorisé total de 20 milliards USD, dont 10 milliards USD sont souscrits et 5 milliards USD versés. Cela place la base de fonds propres et la structure globale du capital de la banque au même niveau que d’autres banques multilatérales de développement très bien notées.

La BADEA est notée Aa2 avec des perspectives positives par Moody’s Investors Service et c’est la première fois que le capital exigible est introduit dans sa structure de capital depuis sa création il y a 48 ans.

« La banque est un catalyseur important de la coopération arabo-africaine en finançant des projets de développement prioritaires, en facilitant le commerce et en fournissant une assistance technique. Nous restons déterminés à répondre à tous ses besoins en capital, afin qu’elle puisse continuer à atteindre les nobles objectifs pour lesquels elle a été créée », a réagi Dr. Fahad Abdullah Aldossari, président du Conseil d’administration.

A LIRE AUSSI :   Thierno Bocoum commente l'exclusion de Cissé Lo

730 projets financés, 890 subventions

« Au cours des 48 années qui se sont écoulées depuis sa création, la BADEA a financé plus de 730 projets et fourni plus de 890 subventions d’assistance technique dans 44 pays d’Afrique subsaharienne qui ont souvent du mal à attirer des financements compétitifs. Tout cela a été réalisé en utilisant uniquement des fonds propres, et la banque n’a jamais eu besoin d’emprunter sur les marchés – grâce à ce soutien exceptionnel de nos actionnaires. L’augmentation du capital d’aujourd’hui est un témoignage clair de cet héritage continu de soutien inébranlable des actionnaires par le biais d’injections de capital en espèces ainsi que de capital exigible », a relevé de son côté le directeur général Dr Sidi Ould Tah.

Son siège basé à Khartoum (Soudan), la BADEA, détenue par 18 États souverains, membres de la Ligue des États arabes, fournit un financement et une assistance technique pour le développement économique exclusivement en Afrique subsaharienne. Et s’efforce de faciliter et de catalyser le flux de capitaux et d’investissements arabes et autres capitaux extérieurs vers le continent. Elle s’est engagée, depuis 2015, dans le financement du commerce et du secteur privé.

Publicités
A LIRE AUSSI :   Une des quotidiens du lundi 28 février 2022

Laisser un commentaire