You are currently viewing Kissamasse : les meilleurs élèves du franco-arabe Marquas Babacar Sadick primés

Kissamasse : les meilleurs élèves du franco-arabe Marquas Babacar Sadick primés

  • Auteur/autrice de la publication :

A Kissamasse, dans le département de Kaolack, le mouvement ‘’Natal Sa Gox’’, en collaboration avec le personnel de l’établissement, a organisé, ce jeudi, une journée de l’excellence en faveur des meilleurs élèves de l’école franco-arabe Marquas Babacar Sadick. Une mention de satisfecit a été adressée à l’équipe pédagogique.

« Cette rencontre éducative est une première édition initiée par notre mouvement ‘’Natal Sa Gox’’. Nos autorités étatiques ont laissé en rade les écoles franco-arabes qui fonctionnent par leurs propres moyens. C’est pourquoi, nous avons initié cette journée pour identifier les problèmes afin d’apporter des solutions idoines pour que ces établissements scolaires fonctionnent à merveille », a relevé Thierno Kébé, président dudit mouvement et coordonnateur communal du Rassemblement pour la Vérité And Si Deuk.

« L’école constitue une véritable préoccupation pour les autorités et les parents d’élèves. Chaque année, des initiatives publiques et privées sont prises dans le sens d’améliorer les résultats scolaires, gages d’assurance pour la relève des cadres. Pour contribuer à améliorer lesdits résultats, la motivation est un facteur important qui pourrait fortement contribuer à l’atteinte de cet objectif. Cette manifestation est aussi l’occasion de promouvoir le leadership à l’école, cultiver l’esprit d’excellence, encourager les élèves à figurer parmi les deux premiers de leurs établissements respectifs. Mais également, encourager les parents d’élèves à s’impliquer résolument dans l’éducation et l’instruction de leurs enfants », a-t-il martelé. Avant d’ajouter : « Le Rassemblement pour la Vérité And Si Deuk est un mouvement politique avec à sa tête le professeur Cheikh Omar Diagne qui nous a appris comment participer au développement d’un pays et lutter contre la pauvreté. C’est pourquoi, nous avons pensé à accompagner cet établissement pour que ces potaches puissent préparer la prochaine rentrée scolaire 2024-2025 sans difficulté. Nous appelons les nouvelles autorités à accompagner les écoles franco-arabes privées. Dans cette zone, beaucoup d’écoles sont des abris provisoires. »

Ndiaye Kébé BIAYE

(Correspondant à Kaolack)

 

 

Laisser un commentaire