You are currently viewing Kaolack : les biologistes prônent pour un programme spécial de développement des laboratoires

Kaolack : les biologistes prônent pour un programme spécial de développement des laboratoires

Depuis l’obtention de son récépissé en 2017, l’Union des techniciens biologistes du Sénégal (UTBS) n’a cessé de contribuer à la performance du systènme sanitaire. C’est pourquoi, elle a organisé ce samedi, à Kaolack, la Journée  nationale de la Biologie.

Publicités

“La plaidoirie que nous faisons à l’endroit des autorités, c’est d’abord un recrutement massif. Aujourdhui, il y a des techniciens qui sont dans les zones très reculées,  travaillant dans des conditions parfois difficiles. Avec des contrats  communautaires pas assez motivants. Nous demandons une augmentation du quota de recrutement dans ces laboratoires car le nombre est insuffisant. Dans les normes, dans un laboratoire, il faut au minimum deux techniciens pour pouvoir valider certains résultats”, a plaidé Sékou Cissé, président de ladite association qui compte 510 membres

Cet événement constitue donc une opportunité pour partager avec les parties prenantes et le grand public, les niveaux de performance des laboratoires dans leurs missions clefs de contribution à la qualité des soins offerts par le système de santé afin de bien se projeter sur les actions à mener à court, moyen et long terme. Pour garantir la disponibilité et la fiabilité des analyses médicales sur l’ensemble du territoire national.

A LIRE AUSSI :   Charlatanisme : le marabout condamné pour avoir grugé son client de 2,5 millions FCfa

“Le rôle principal des laboratoires de biologie médicale est de fournir des résultats fiables dans le cadre de bilan de santé, de diagnostic et de suivi thérapeutique des patients. Cet effort va continuer pour nous permettre, à terme, de disposer de laboratoire de référence dans chaque  capitale régionale capable de faire l’essentiel des  analyses dont la population de la région a besoin et avec des résultats les plus fiables possibles”, a expliqué pour sa part le professeur Amadou Moctar Dièye, directeur des laboratoires au ministère de la Santé et de l’Action Sociale, par ailleurs parrain de la Journée nationale de l’UTBS.

“Nous travaillons à disposer  d’un programme spécial de développement des laboratoires, à l’image des programmes comme le PUDC, le PUMA, PROMOVILLES, la DER/ FJ. Cela va nous permettre de disposer de laboratoires capables de faire le diagnostic de toute sorte d’épidémie mais également de fournir toutes les analyses dont les populations ont besoin sans se déplacer d’une région à une autre et sans que nous soyons obligés d’envoyer certaines analyses à l’étranger”, a-t-il conclu.

A LIRE AUSSI :   Incidents lors du match contre Pikine : le Jaraaf lourdement sanctionné

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack

Publicités

Laisser un commentaire