You are currently viewing Kaolack : les autorités administratives et sanitaires en croisade contre l’évolution de la polio

Kaolack : les autorités administratives et sanitaires en croisade contre l’évolution de la polio

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

Le Sénégal a signalé 29 cas de poliovirus circulants dérivés d’une souche vaccinale (dont 17 cas paralytiques) en 2021. En réponse, le pays et ses partenaires ont mené en décembre une campagne nationale de vaccination visant à atteindre tous les enfants de moins de cinq ans.

Publicités

Après ce premier passage des JNV/polio du 17 au 19 de la même période, les résultats sont certes appréciables mais des efforts restent à fournir pour atteindre tous les enfants âgés de 0 à 5 ans. Le constat est que dans certains quartiers, des enfants n’ont pas été vaccinés durant ce premier passage à cause de la réticence de leurs parents.

“L’objectif que s’est fixé notre pays, c’est d’éradiquer la poliomyélite. Le même objectif au niveau international en 2015. En 2016, le Sénégal a été certifié comme exemple Malheureusement, en 2010, on n’a enregistré des cas importés de polio et on a riposté par 7 campagnes de vaccinations comme celle d’aujourdhui et ça a disparu. Mais entre 2020 et 2021, on a malheureusement enregistré au Sénégal 17 cas de poliomyélite d’enfants”, a expliqué Dr Bassirou Ndir, médecin chef adjoint de la région médicale de Kaolack.

A LIRE AUSSI :   Wurus, le clip d'enfer de Wally Seck

“Ces enfants victimes de cette maladie vont rester handicapés à vie. Dans ces 17 cas, la commune de Kaolack a enregistré un de poliomyélite sauvage. Donc nous voulons stopper la chaîne d’évolution de la maladie”, a-t-il ajouté.

Pour bouter la polio hors de nos frontières, l’État et son partenaire, l’UNICEF, accélèrent la lutte. “C’est pourquoi, nous invitons les populations à adhérer dans ce combat. Si nous voulons interrompre la transmission, nous devons accepter à ce que nos enfants soient vaccinés”, a plaidé de son côté Sidy Sarr Dièye, adjoint au gouverneur de la région de Kaolack.

Rappelons que 51 élèves du complexe éducatif Yaye Khorédia, qui a abrité la cérémonie de lancement de ce deuxième passage, ont reçu le vaccin ce vendredi.

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack

Publicités
A LIRE AUSSI :   Boubacar Seye (HSF) libéré

Laisser un commentaire