You are currently viewing Kaolack : le mouvement Bouclier de la République/And Niaak Sunu Reew porté sur les fonts baptismaux

Kaolack : le mouvement Bouclier de la République/And Niaak Sunu Reew porté sur les fonts baptismaux

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:1 commentaire

Le mouvement le Bouclier de la République/And Niaak Sunu Reew a été mis en place pour parer à des dérives inconcevables. Une initiative lancée ce mardi par des jeunes conscients de la stabilité du Sénégal.

Publicités

“Depuis un certain temps, nous constatons tous une volonté manifeste de la part d’une certaine opposition dite radicale de manœuvrer pour déstabiliser la vitrine de la démocratie en Afrique, pays de la Teranga, de la tolérance et de la vertu. Cette dite opposition qui prend une certaine jeunesse en otage essaie de s’en servir comme chair à canon pour assouvir ses intérêts politiques. Elle pousse non seulement à la désobéissance civile, à la révolte populaire, au fractionnisme avec un discours incendiaire sur le communautarisme. En somme, à une violence physique et verbale aveugle, mais tente, également, par tous les moyens, de jeter le discrédit sur la République à travers ses institutions, son administration et pire encore, insulte et jette en pâture nos guides religieux musulmans comme catholiques, piliers de la stabilité et de la paix”, a regretté Alioune Thiam, président dudit mouvement.

A LIRE AUSSI :   Orabank : des cadres détournent 6 milliards FCfa

À l’en croire, cette situation intolérable leur a amené, en tant que jeunes, toute obédience confondue, soucieux de la stabilité de l’émergence et de la paix au Sénégal, à mettre sur pied une telle structure.

“Nous louons, pour le respect des institutions, nos chefs religieux, gage de la stabilité et de paix. Les Boucliers seront érigés dans chaque région en collaboration avec les autorités déconcentrées et décentralisées pour faire face aux détracteurs de la République. Nous refusons d’être les bras armés qui feront chavirer le “navire Sénégal”. Nous allons prêcher la bonne parole auprès de la jeunesse sénégalaise afin de les sensibiliser sur de telles dérives qui ne peuvent qu’avoir des conséquences désastreuses pour tous”, a promis Alioune Thiam.

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack 

Publicités
A LIRE AUSSI :   Une des quotidiens du samedi 3 septembre 2022

Laisser un commentaire

La publication a un commentaire

  1. Zooseh

    ça, c’est la jeunesse que nous avions connu.: Responsable, ambitieux et pacifique