You are currently viewing Kaolack : le Conseil régional de la consommation fixe ses nouveaux prix

Kaolack : le Conseil régional de la consommation fixe ses nouveaux prix

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

Après Dakar et Thiès, c’est au tour de Kaolack de fixer ses nouveaux prix de denrées alimentaires au cours d’un CRD tenu ce jeudi.

Publicités

“Les prix des produits comme le riz brisé ordinaire, le sucre cristallisé, l’huile de palme raffinée, le fer à béton, la viande de bœuf et de mouton, le poulet de chair, les œufs, le lait en poudre d’origine végétale, entre autres, ont été fixés en présence des différents acteurs des départements de Nioro du Rip, Guinguinéo et Kaolack. Avant cette réunion du CRC, des rencontres ont été tenues avec les acteurs de ces différentes filières pour essayer de trouver un consensus sur les prix à proposer tenant compte des 11 mesures de réduction des prix des produits et services de consommation courante prises lors d’un Conseil spécial de la consommation. Pour ce qui est du riz, le détail au kilogramme est vendu 340 francs Cfa ; l’huile devra être vendue à 1250 le litre et pour le sucre 590 francs le kilogramme. Le prix du kilogramme de l’oignon est fixé à 400 FCfa et 525 pour la pomme de terre”, a annoncé Mamadou Camara commissaire aux enquêtes économiques, chef du service régional du commerce.

A LIRE AUSSI :   Vol de 212 ordinateurs à l'ADIE : le gendarme libre comme l'air

Pour le prix de la viande, le CRC de Kaolack a retenu les mêmes prix que ceux de Dakar. Il s’agit ici de ‘’produits particuliers’’ qui ‘’ne viennent pas nécessairement de Dakar’’.

Le prix au producteur du kilogramme de viande bœuf est vendu à 3200 francs et au détail 3600 francs. Alors que celui du mouton va désormais coûter 3800, 4300 au détail. Pour les œufs, il est fixé au même prix que ceux de Dakar, soit 100 francs CFA l’unité et 2800 la tablette. Le poulet de chair est vendu à 3000 FCfa en gros et 3500 au détail.

‘’Pour tous ces produits, des discussions ont été tenues pour alléger la souffrance des consommateurs, parce que nous vivons un contexte compliqué avec une inflation au niveau mondial’’, a relevé le commissaire aux enquêtes économiques.

Pour une application effective de ces mesures, une campagne d’affichage des prix va être menée pour que ‘’nul n’en ignore”. “Nous seront intransigeants face aux récalcitrants. Le contrôle va se faire mais nous appelons les consommateurs à dénoncer les commerçants véreux”, a averti Mamadou Camara.

A LIRE AUSSI :   Préparation CAN 2021 : 16 Lions au premier galop à Thiès

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack 

Publicités

Laisser un commentaire