You are currently viewing Kaolack : le centre hospitalier régional étrenne de nouvelles infrastructures

Kaolack : le centre hospitalier régional étrenne de nouvelles infrastructures

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale a visité la centrale d’oxygène installée à l’hôpital régional El Hadj Ibrahima Niass et acquise à hauteur de 300 millions de FCfa. La cérémonie s’est déroulée ce samedi en compagnie du maire de Kaolack, Serigne Mboup et de la première vice-présidente du Conseil départemental.

Publicités

Pour une meilleure réponse à la pandémie de Covid-19, Abdoulaye Diouf Sarr a tenu à octroyer à la structure hospitalière une centrale pour renforcer le dispositif de prise en charge des malades et permettre ainsi l’autonomisation du Centre de traitement des épidémies (CTE).

Diouf Sarr rassure Serigne Mboup 

“La santé et l’action sociale sont deux domaines où les compétences ont été transférées aux collectivités territoriales. Par conséquent, la commune a un rôle important à jouer dans la prise en charge des besoins de santé et de protection sociale des populations. Ces domaines doivent constituer des priorités pour toutes collectivités territoriales”, a expliqué Abdoulaye Diouf Sarr, qui se réjouit de constater que dès la prise en charge de sa mission, l’équipe municipale de Kaolack a très tôt compris et déployé d’énormes énergies pour se positionner.

A LIRE AUSSI :   Sénégal-Zambie : séance de veille de match avec Édouard Mendy

Et de rassurer le maire Serigne Mboup : “Nous travaillerons avec vous dans le but de relever le plateau technique des structures de santé notamment par l’octroi d’équipements médicaux et de renforcement des ressources humaines. Nous allons faire le suivi de l’ensemble des actions que nous allons identifier et, dans les semaines qui viennent, des solutions seront apportées aux gaps identifiés. La commune de Kaolack compte actuellement un établissement public hospitalier de niveau 2 et je m’arrête sur l’hôpital El Hadj Ibrahima Niass pour féliciter sincèrement la directrice pour le travail remarquable qu’elle est en train de faire. Nous avons aussi 19 postes de santé, un centre de santé, un laboratoire régional et un centre de formation en santé. Tout ce dispositif concourt à prendre en charge la santé des populations de Kaolack mais l’état de ces structures peut être amélioré et c’est justement à ce niveau qu’avec votre maire, Serigne Mboup, nous allons prendre toutes les dispositions pour apporter des améliorations qualitatives au niveau de toutes les structures de santé.”

A LIRE AUSSI :   Burkina : les remous politiques, un supplément de motivation pour les Étalons

L’établissement bénéficie également d’un centre de diagnostic et d’imagerie médicale inauguré le même jour. Il regroupe les services de laboratoire et de Radiologie.

Le coût total de l’investissement est de 260 290 237 FCfa. Le ministre a visité la salle de mammographie dotée d’un second appareil de dernière génération pour 165 millions. Cela va contribuer fortement à l’accroissement du dépistage du cancer du sein et favoriser les meilleures conditions de prise en charge.

Il a par ailleurs fait un tour au bloc opératoire central de l’hôpital qui a été réhabilité par la tutelle à travers le financement du Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM), financement destiné à l’investissement pour un coût de 159 644 986 FCfa. Cette réhabilitation a permis de mettre aux normes le bloc opératoire central, de redéfinir le circuit et d’augmenter sa capacité d’accueil (4 salles opératoires).

Journée de consultations gratuites 

Cette réhabilitation aura comme conséquence immédiate l’augmentation du volume, la réduction de la file d’attente, l’amélioration de la qualité des prestations et le renforcement de la prise en charge des urgences.

A LIRE AUSSI :   Matchs contre Zambie et Cap-Vert : la liste des Lions connue ce mardi

La visite de Diouf Sarr est aussi marquée par l’organisation de la journée de consultations gratuites destinée au dépistage de l’hypertension artérielle, du diabète et de l’insuffisance rénale – trois maladies chroniques à forte prévalence.

Quant au maire de Kaolack, il a confirmé sa volonté, en tant que démembrement de l’État, de travailler avec tous les ministères, chefs de services régionaux pour, ensemble, atteindre les objectifs assignés. Il a particulièrement remercié le ministre Abdoulaye Diouf Sarr pour sa disponibilité et au service du peuple.

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack 

Publicités

Laisser un commentaire