You are currently viewing Kaolack : CICODEV et SOS Faim en croisade contre la malnutrition scolaire

Kaolack : CICODEV et SOS Faim en croisade contre la malnutrition scolaire

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

CICODEV Afrique et SOS Faim sont à Kaolack dans le cadre du nouveau programme appelé “Fee Good” (Bien se nourrir). “Il s’agit d’un programme de 4 ans qui va se dérouler à Saradjilène (Kaolack) et dans la commune de Tambacounda. Et qui vise à améliorer les conditions de vie des acteurs de la chaîne alimentaire à travers le renforcement de l’approvisionnement des denrées alimentaires dans les écoles, les Cases des Tout-petits etc, appuyer la collectivité dans les dynamiques territoriales liées avec le système alimentaire, mais aussi travailler avec les femmes transformatrices pour qu’elles puissent savoir les marchés au niveau du territoire”, a expliqué madame Khady Thiané Ndoye, chargée de programme accès durable à une alimentation saine et nutritive à l’Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (CICODEV Afrique).

Publicités

“On va appuyer les cantines scolaires en approvisionnement en denrées alimentaires locaux, spécifiquement des denrées agro-écologiques, les produits issus de la production durable. À Kaolack, on va travailler essentiellement avec les écoles et l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire, notamment les producteurs en les incitant à s’engager vers les transitions écologiques, les femmes transformatrices et les collectivités territoriales et tout acteur qui se sentira concerné par les réflexions au niveau local, les enjeux et les problématiques liés à l’alimentation. Pour l’instant, on travaille dans une école qui a une classe inclusive, des élèves mal voyants. Elle compte 200 potaches qui auront trois repas par semaine pendant 4 ans. L’objectif, c’est de permettre à ce qu’ils travaillent dans de meilleures conditions et avoir de bons résultats aux évaluations”, a-t-elle ajouté.

A LIRE AUSSI :   Noël : le message de Monseigneur Benjamin Ndiaye

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack

Publicités

Laisser un commentaire