You are currently viewing Kaolack – Carte nationale de presse : 25 journalistes et techniciens enrôlés

Kaolack – Carte nationale de presse : 25 journalistes et techniciens enrôlés

Au total, 25 journalistes et techniciens de médias de la région de Kaolack (centre) ont été enrôlés vendredi pour l’obtention de la Carte nationale de presse.

Publicités

Le vice-président de la Commission nationale a échangé avec les correspondants pour les sensibiliser par rapport à la mesure qui va être prise à partir du 1er juin 2022. À savoir qu’un journaliste qui n’est pas détenteur de la carte nationale ne sera plus admis dans les lieux de reportage. Autrement, selon Bacary Domingo Mané, seule la carte nationale de presse donnera la qualité d’un journaliste.

“L’objectif de cette décision est d’assainir la profession qui est aujourd’hui envahie par des hommes et des femmes qui n’ont rien à y faire. Il y aura la liste de tous les bénéficiaires de cette carte nationale de presse. Ces listes seront envoyées au niveau des régions”, a-t-il précisé non sans avertir : “Le gouverneur aura par exemple la liste des journalistes de Kaolack. Quelqu’un qui n’est pas journaliste ou qui falsifie la carte va encourir la prison. Même si la Commission donne à quelqu’un la carte sur la base du faux et que la Commission s’en rende compte, elle peut la retirer et porter plainte contre le contrevenant.”

A LIRE AUSSI :   Les nervis du net : la nouvelle vermine politique sénégalaise (par Moustapha Diakhaté)

Présent à la rencontre, le gouverneur de Kaolack, Alioune Badara Mbengue, a promis que ses services vont prendre, à partir de la date butoire, toutes les dispositions nécessaires pour ne plus recevoir lors des activités administratives, les personnes qui ne disposeront pas de la carte nationale de presse.
.
Il a aussi encouragé toutes les initiatives allant dans le sens de l’assainissement du milieu de la presse.

Ndiaye Kébé Biaye

Correspondant à Kaolack 

Publicités

Laisser un commentaire