You are currently viewing Kahone : la gestion de la mairesse Fatou Sène décriée

Kahone : la gestion de la mairesse Fatou Sène décriée

Des populations de Kahone sont sorties ce dimanche pour décrier la gestion de l’actuelle équipe municipale dirigée par Fatou Sène.

Publicités

“Nous voudrons juste rappeler que la mairesse Fatou Sène, élue par un transfert d’électeurs massif, n’a pas une légitimité pour diriger les populations. Raison pour laquelle, elle leur inflige des sanctions négatives à l’encontre de l’arsenal juridique de notre pays. Nous dénonçons l’envoi de la Gendarmerie dans les maisons pour intimider nos braves mamans et l’interdiction de vente de poissons et légumes dans le but de satisfaire les besoins financiers de son frère livreur de poissons. Nous déplorons aussi l’escroquerie sur les patentes avec une hausse exponentielle et le paiement des gardiens du marché par les commerçants et non à la charge de la mairie”, a pesté El Hadj Daouda Sarr, porte-parole du jour.

Et de constater la “location clanique” de cantines au niveau du marché, refusant ainsi l’occupation à bon nombre de citoyens, et “l’esprit partisan et la haine nourrie” envers les populations autochtones en prenant des arrêtés pour changer des délégués de quartier contre la volonté des habitants de Thiant. Plus grave encore, le détournement d’objectif avec vice de procédure dans le programme pour l’emploi des jeunes. Au niveau du Fonds d’entretien routier autonome (FERA), révèle-t-il, Fatou Sène recrute discrètement des jeunes et de personnes ayant atteint l’âge de la retraite. Pour faire face, les jeunes de Kahone vons saisir le préfet du département pour un recrutement inclusif des 60 postes en jeu.

A LIRE AUSSI :   Aucun décès n'est lié au vaccin AstraZeneca ou Sinopharm (ministère de la Santé)

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack 

Publicités

Laisser un commentaire