You are currently viewing Kahone : 1 000 plantes pour reboiser la commune

Kahone : 1 000 plantes pour reboiser la commune

  • Auteur/autrice de la publication :

Après le lancement du projet « Kahone commune propre », la mairie de la localité susnommée a lancé « Kahone commune verte » ce samedi. Ce qui s’inscrit dans le programme « Kahone commune durable » qui regroupe un ensemble de 8 projets phares pour le rayonnement de cette contrée. Il s’agit ici de reboiser 1 000 plantes dans les espaces publics, structures sanitaires et voies publiques.

« Nous voulons restaurer cette commune afin qu’elle devienne l’une des plus écologistes de la région de Kaolack », a martelé la mairesse, Madame Fatou Sène Diouf. « À travers ce projet, nous voulons agir sur l’aténuation du changement climatique en agissant au niveau local parce l’environnement n’a pas de frontières. Nous espérons que l’impact ne sera seulement local mais national voire même mondial. La protection de l’environnement, la restauration de la biodiversité agissent directement sur la santé des populations et la protection de certaines espèces. Qui dit santé peut également penser aux volets social et économique, deux domaines interdépendants », a-t-elle relaté.

« À chaque fois, la population se mobilise à nos côtés. C’est parce qu’elle a très tôt compris que l’actuelle équipe municipale est en phase avec leurs attentes. L’inspection régionale des Eaux et Forêts de Kaolack est venue nous accompagner avec d’autres partenaires sociaux pour célébrer avec nous cette belle initiative qui est le reboisement. Et cette même inspection a exhorté les populations à bien entretenir ces arbres. À ce sujet, nous invitons les autorités étatiques à soutenir les initiatives de ce genre. Parce que, qui dit la décentralisation dit également transfert de compétences. Nous voulons sentir l’assistance des autorités étatiques à nos côtés. Je suis de ceux qui pensent que le développement de ce pays viendra par le développement de chaque localité. Cette ancienne capitale du Saloum, Kahone, fait partie des localités qui ont marqué l’histoire pré et post coloniale avec une vie socioculturelle. Cette commune a longtemps participé à l’émergence du Sénégal avec la présence des usines, d’une centrale électrique, d’hôtels et autres services. Malheureusement, la présence de toutes ces structures n’a pas beaucoup changé les conditions de vie des populations, surtout en termes de création d’emplois. Nous n’avons pas encore senti les effets de la responsabilité sociétale concernant au développement de Kahone », a-t-elle dénoncé.

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack

Laisser un commentaire