You are currently viewing Investissements en Afrique : les attentes d’un premier Panel de haut niveau sur l’eau

Investissements en Afrique : les attentes d’un premier Panel de haut niveau sur l’eau

“Rien de ce qui a été fait et dit à Diamniadio ne sera vain. Et non plus ranger aux oubliettes. Avec abnégation nous porterons ensemble les résultats du Forum au cœur de l’agenda mondial de l’eau, notamment à la conférence onusienne de 2023 sur l’eau. Ces résultats seront mis dans toute activité.”

Publicités

Joignant l’acte à la parole, Serigne Mbaye Thiam a fait comprendre que le président Macky a donné corps à la résolution prise par le conseil des ministres de l’AMCA et d’autres partenaires pour la création du premier panel international de haut niveau sur les investissements dans l’eau en Afrique. Pratiquement un an plus tard, c’est devenu officiel. Le ministre de l’Eau de l’Assainissement l’a annoncé ce vendredi, au CICAD, lors de la cérémonie de clôture du 9e Forum mondial de l’Eau.

Mobiliser 30 milliards de dollars par an 

“L’objectif du panel est de développer des voies concrètes pour mobiliser 30 milliards de dollars par an jusqu’en 2030 pour mettre en œuvre le programme d’investissement dans l’eau en Afrique et pour combler le déficit d’investissement dans l’eau existant dans le continent africain”, a-t-il renseigné.

A LIRE AUSSI :   Une des quotidiens du mardi 10 mai 2022

Les organisateurs du panel ont désigné 5 chefs d’États africains pour se joindre au panel. Ce groupe sera composé des chefs d’états en exercice et de pays développés. La liste complète des membres sera connue bientôt.

“Au cours des prochains mois, le président Macky Sall a retenu de convoquer la première réunion du groupe des experts à Dakar. J’appelle les organisations de développement, les gouvernements africains, les institutions de financement du développement et les parties prenantes du secteur à saisir l’occasion pour élever le programme de l’eau au plus haut niveau de la prise de décision. Une telle dynamique nous engage résolument dans une intelligence collective favorable à l’élaboration de perspectives et d’actions transformatrice du secteur de l’eau et de l’assainissement du locale au mondiale. C’est tout le sens de la déclaration de Dakar, un “Blue Deal” pour la sécurité de l’eau et de l’assainissement pour la paix et développement”, a-t-il ajouté non sans féliciter les futurs organisateurs du 10e Forum mondial de l’eau qui aura lieu en 2024 à Bali (Indonésie).

Publicités
A LIRE AUSSI :   CAN 2021 : le Sénégal en finale !

Laisser un commentaire