You are currently viewing Inauguration XXL du stade Abdoulaye Wade

Inauguration XXL du stade Abdoulaye Wade

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

Le stade Abdoulaye Wade a été inauguré ce mardi 22 février. Les 50 000 spectateurs qui ne vont pas de sitôt ce joue historique.

Publicités

Niché à Diamniadio, la nouvelle ville, le joyau à la capacité de 50 000 places aura coûté globalement 153 milliards FCfa. Ses particularités, sa pelouse hybride, 1800 places pour Vip, un parc de 5000 panneaux solaires, la VAR et la goal line technology, sa tribune presse de 800 places…

Présentant l’ouvrage dans un discours intercalé d’applaudissements nourris comme pour lui rendre hommage pour cette immense œuvre, Macky Sall a précisé que 2 500 personnes y ont travaillé. Dont 70 % de Sénégalais.

Le Ballon d’or de Sadio Mané au Musée Pape Bouba Diop 

Le chantier a duré 17 mois pour 600 millions d’heures de travail. Pour cet écrin qui dispose en son sein d’un Musée qui porte le nom de feu Pape Bouba Diop. Pour apporter sa pierre à l’édifice, Sadio Mané va mettre à disposition son Ballon d’or africain 2019.

A LIRE AUSSI :   Vaccin anti Covid : la Belgique offre 4 millions de doses

Il reste selon le chef de l’Etat à remporter le pari du meilleur mode de gestion. C’est à ce titre qu’il confie ce stade à la jeunesse. Avant lui, le président de la FIFA, Gianni Infantino, celui de la CAF, Patrice Motsepe, ont magnifié l’investissement fait par l’État du Sénégal. Le genre d’initiatives dont ont besoin les pays africains pour développer le sport. Même son de cloche chez Mamadou Diagna Ndiaye. Le président du CNOSS estime que c’est un signe annonciateur de l’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse en 2026.

Accompagné des présidents Adama Barrow (Gambie), Georges Weah (Libéria), Paul Kagamé (Rwanda), Recep Tayyip Erdogan (Turquie)… Macky Sall a ensuite donné le coup d’envoi fictif du match opposant les anciennes gloires sénégalaises à celles africaines. Une partie qui s’est soldée par un nul 1-1. Khalilou Fadiga a ouvert le acore d’une frappe des 25 m. Mais la plus belle combinaison a abouti à l’égalisation de Jay Jay Okocha. Le Nigérian ne semble avoir rien perdu de sa superbe. Tout comme Samuel Eto’o, El Hadj Diouf… Quant à Aliou Cissé, coach champion d’Afrique, il a préféré enfiler son costume, restant simple spectateur depuis le banc de touche.

A LIRE AUSSI :   « Grâce à Plan international Sénégal, on a pris conscience des dangers sur internet »

Vers 19h45, l’ensemble lyrique traditionnel du théâtre national Daniel Sorano et les majorettes ont gratifié le public d’un spectacle inédit. Avant la clôture par le concert de Youssou Ndour, Baba Mal, Ismaila Lo, Pape Diouf… Annoncé dans un premier temps, Wally Seck n’a pu se produire.

Le spectacle terminé aux alentours de 21h, il restait à braver les longues files menant au Train express régional (TER). Comme à l’aller c’était un rush indescriptible.

Publicités

Laisser un commentaire