You are currently viewing État civil : ces petites erreurs qui ont brisé des vies

État civil : ces petites erreurs qui ont brisé des vies

La délivrance des pièces d’état civil est souvent escortée d’erreurs matérielles. L’Obs qui s’y est penché en profondeur indique que cela a causé de gros tracas aux citoyens, surtout les élèves et étudiants. Comme cette mère d’une élève en classe de Terminale qui ne peut récupérer son attestation de Bac vu que l’état civil de Bourguiba a, par erreur, donné son numéro d’acte de naissance à M.M, une fille qui habite à Léona Ouakam.

Publicités

Mamadou Mbodj, informaticien, est passé à côté d’un voyage d’études en France en 2018 à cause d’une erreur scripturale entre sa pièce d’identité (où il se nommait Mbodj) et son diplôme du baccalauréat sur lequel le “Mbodj” était écrit avec un “I” à la fin.

Dans ce lot d’erreurs, les agents d’état civil et les rabatteurs sont indexés. D’où l’invite à accélérer l’informatisation de l’état civil dans toutes les communes. L’Union européenne finance dans ce sens un programme dénommé “Nekkal”.

Publicités
A LIRE AUSSI :   Affaire D-Média : Ousmane Sonko se prononce

Laisser un commentaire