You are currently viewing Énergie et denrées alimentaires : l’ITFC accorde 35 millions d’euros aux Comores

Énergie et denrées alimentaires : l’ITFC accorde 35 millions d’euros aux Comores

La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) a approuvé deux nouveaux accords de financement pour un montant de 35 millions d’euros en faveur de l’Union des Comores, dont 25 millions destinés à soutenir l’importation de produits énergétiques tels que les produits pétroliers et le GPL, tandis que 10 millions seront alloués à l’importation de produits alimentaires.

Publicités

Ces conventions ont été signées lors d’une cérémonie qui s’est tenue au siège de l’ITFC à Djeddah, en Arabie Saoudite, entre Hani Salem Sonbol, directeur général de l’ITFC, et Kamalidini Souef, ministre des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire (gouverneur de la Banque islamique de développement (BID)) de l’Union des Comores.

Les lignes de financement faciliteront l’importation de riz et de produits pétroliers, stimulant ainsi le commerce intra-OCI et bénéficiant directement à la population comorienne. L’Union des Comores mettra également à profit ces lignes de financement pour importer d’autres produits alimentaires tels que l’huile de cuisson, la farine et le blé. En outre, l’opération vise à promouvoir la finance islamique dans le pays avec la participation d’EximBank Comoros en tant que partenaire de syndication.

A LIRE AUSSI :   Ousmane Sonko accuse Macky Sall de haute trahison

Depuis 2008, l’ITFC a approuvé plus de 500 millions de dollars de financements en faveur de l’Union des Comores pour assurer la sécurité énergétique et alimentaire du pays.

« L’ITFC travaille avec les pays membres de l’OCI et ses partenaires pour offrir des solutions qui ont un impact direct sur la vie des communautés, notamment en augmentant l’accès à l’énergie et en améliorant la sécurité alimentaire”, a témoigné Salem Sonbol, heureux de constater que ces impacts sont au cœur des nouveaux financements pour les Comores. “Il est tout aussi important que les accords renforcent également le commerce intra-OCI et soient alignés sur les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ODD). À l’ITFC, nous nous engageons à accroître l’impact du commerce et nous continuerons à travailler avec nos partenaires pour atteindre nos objectifs collectifs. »

Pour le ministre des Finances, le soutien de ce partenaire depuis 2008 aux approvisionnements continus dans des secteurs-clés tels que l’énergie et les denrées alimentaires a eu un impact positif sur les conditions de vie de la population. “Nous nous réjouissons de la poursuite de la coopération entre les Comores et l’ITFC », a soutenu Kamalidini Souef.

A LIRE AUSSI :   Pointe Sarène : 61 kg de chanvre indien saisis, un trafiquant arrêté

S’inspirant de ce partenariat, l’ITFC mettra en place une coopération stratégique avec l’Union des Comores pour soutenir le plan de développement du tourisme durable du pays et renforcer les capacités afin d’atteindre ses objectifs de développement économique.

Membre du groupe de la Banque islamique de développement (BID), l’ITFC a pour vocation de faire progresser le commerce entre les pays membres de l’OCI, permettant en définitive de contribuer à son objectif prioritaire visant à améliorer les conditions socio-économiques des personnes à travers le monde. Elle a démarré ses activités en janvier 2008, fournissant plus de 61 milliards de dollars et faisant de la Corporation le premier fournisseur de solutions commerciales.

Publicités
A LIRE AUSSI :   Covid-19 au Sénégal : 17 nouveaux cas, 23 guéris

Laisser un commentaire