You are currently viewing Djilor : zoom sur le Centre d’appui au développement local

Djilor : zoom sur le Centre d’appui au développement local

Jadis appelés Centres d’expansion rurale (CER), ensuite Centres d’expansion rurale polyvalent, les Centres d’appui au développement local (CADL), à l’image de celui de Djilor, jouent un rôle primordial au processus de développement local.

Publicités

Située au centre ville de Djilor, juste en face de la sous-préfecture, cette structure d’encadrement technique de l’État regroupe tous les services déconcentrés.

“C’est dans le cadre de l’administration déconcentrée, à côté du sous-préfet de Djilor, que nous supervisons toutes les activités de développement. C’est une entité transversale qui polarise tous les agents techniques de l’administration : Élevage , Agriculture, Eaux et Forêts et Environnement”, fait comprendre madame Diouf Astou Souaré Seck, chef du CADL de Djilor.

Une fois sur le site, on aperçoit 4 logements dont 2 occupés par le service de l’Élevage et les Eaux et Forêts, un grand espace  exploitable pour superviser, coordonner tous les programmes de l’État : agriculture, élevage, formation professionnelle des jeunes et des femmes, maraîchage, appui aux organisations non gouvernementales dans la mise en œuvre des différents projets et programmes.

A LIRE AUSSI :   Badara Wolof (Kaolack) : la pluie emporte une vingtaine de cases

“De façon globale, on couvre toutes les 7 communes de l’arrondissement de Djilor dont Mbam, Diossong, Passy, Diagane Barka, Soum, Niassene et Djilor. Et ces centres jouent un rôle important de cheville ouvrière de l’administration à la base au niveau le plus bas et essentiellement avec  tous les services de l’état”, indique-t-elle.

Côté difficultés, madame Diouf évoque la logistique, les ressources humaines et infrastructurelles non sans rassurer que l’État est en train de faire des efforts pour davantage accompagner ces Centres d’appui au développement local afin de les moderniser, redynamiser pour les repositionner aux côtés de l’administration déconcentrée et décentralisée.

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack

Publicités

Laisser un commentaire