You are currently viewing Dame Béye Ba : de la prison à la mairie de Ndiébel, une histoire singulière (Abdou A. Sène)

Dame Béye Ba : de la prison à la mairie de Ndiébel, une histoire singulière (Abdou A. Sène)

Une histoire riche d’enseignements a émaillé le landerneau politique de notre pays, à l’occasion des élections locales du 23 janvier 2022.

Publicités

En effet, le coordonnateur de *la Convergence pour la Démocratie et le Développement: Dekkil sa gokh*, en l’occurrence *Dame Bêye Bâ*, un  infatigable acteur de développement a,dès ses débuts en politique,considérablement contribué à l’amélioration efficace des conditions de vie de la population de Ndiébel sur tous les plans.

Ayant suivi une trajectoire politique ô combien honorable, il est adulé par toute une commune au regard de ses nombreuses réalisations ( je précise qu’il n’a jusqu’ici bénéficié d’aucune nomination politique). Jeune, il est plébiscité ourbi et orbi à la veille des élections par les populations qui voyaient en lui le leader modèle qui extirperait Ndiébel du gouffre dans lequel elle est engouffrée. Le jeune entrepreneur de son état décida dès lors, tel un tonitruant homme politique engagé, de s’immiscer avec plénitude dans les affaires intéressant la commune qui l’a vu naître et grandir et pour laquelle il manifeste un amour inconditionnel.

Ayant préalablement soutenu, avec son équipe, le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakar à l’élection présidentielle de 2019, il a su marquer une empreinte qui lui a valu, aujourd’hui, un leadership incontestable. Poursuivant son combat patriotique et s’inscrivant toujours dans une dynamique constante, le président Dame se démarqua de ladite coalition pour des raisons stratégiques et pour mieux se préparer aux élections municipales qui se profilaient à l’horizon.

Rappelons que pendant tout ce temps,le leader charismatique d’une humilité sans failles a eu à sillonner les 28 villages que compte la commune pour présenter son projet politique local et éveiller la conscience des populations. À cet effet, une adhésion massive des masses populaires à été notée,ce qui a fait la force de son mouvement politique.

A LIRE AUSSI :   Covid-19 au Sénégal : 2 nouveaux décès, 153 cas positifs

S’inscrivant dans cette dynamique révolutionnaire, le mouvement dont il est la figure de proue s’est ouvert aux autres formations politiques dont la coalition YEWWI ASAKAN WI.

Ainsi, après moult concertations, cette coalition décida de porter la candidature de monsieur Dame Beye BA aux élections municipales du 23 Janvier 2022, un fait qui installa la panique du côté du camp adverse, Benno Bokk Yaakaar. Les investitures sont bouclées et voilà Dame à la tête de la liste majoritaire de YAW, au grand bonheur des populations qui voyaient déjà en cette formation, une arme de délivrance.

Hélas ! À quelques jours de l’ouverture officielle de la campagne électorale pour ces élections municipales, le leader effacé mais travailleur fut malencontreusement interpellé par dame justice, placé en garde à vue par le commissaire de la Division des Investigations Criminelles puis déféré, à la surprise générale.

Tel un coup de massue, cette nouvelle fut terrifiante, difficilement accueillie et terriblement vécue. Elle a suscité une vague d’indignations de la part des  militants et sympathisants de YAW mais et surtout au sein de la famille biologique de M. Dame Beye BA. De chaudes larmes furent versées par tous ceux qui croient fortement à son projet de société, défendu mordicus et vendu dans toutes les contrées communales. Mais on n’arrête pas une foule en furie, on ne change jamais le destin de son semblable.

A LIRE AUSSI :   Orange-Free-Expresso, un chiffre d’affaires de 762,89 milliards FCfa en 2019

Croyant fortement à la volonté divine et n’ayant nullement été ébranlés,  ses lieutenants,plus que jamais engagés,avec une rage indescriptible de vaincre et une force à l’Hercule, remobilisèrent les troupes au lendemain de son arrestation injuste, arbitraire et purement politicienne. Les adversaires  lamentables criaient déjà victoire. Mais que nenni ! Ils seront laminés.

Ayant fortement été convaincus par le brillantissime Opérateur économique, enfants, adultes, hommes et femmes, pour chacun en  ce qui le concerne,décidèrent alors de mettre leurs maigres moyens financiers et/ou logistiques à la disposition de la coalition Yewwi Askan Wi pour battre campagne avec hargne, bravant le soleil d’aplomb et supportant faim,soif et solitude. Oui, solitude en l’absence de celui qui serait bientôt l’édile de la commune.

Au soir du 23 janvier 2022, à quelques heures des dépouillements,le calme régnait, le stress se confondait à l’espoir d’une victoire proche mais en vérité les souffles semblaient s’éteindre. Quelques bureaux avaient fini de communiquer les résultats et voilà que YAW était déjà largement en tête. Le triomphe était imminent et le nom de l’absent le plus présent commençait à être scandé dans tous les villages. Du côté de Ndiébél centre,l’ambiance était au bon fixe, assurée par les infatigables “Amazones de Dame”. Fin des dépouillements et du décompte final ! Victoire éclatante de la coalition YAW qui triompha en apothéose, largement dans presque tous les bureaux de vote sous le regard envieux des adversaires déchus.

A LIRE AUSSI :   La leçon de la jeune Soda Marième Ndiaye aux "députés-lutteurs"

Or pendant ces moments euphoriques, le désormais jeune maire nouvellement élu est au fin fond de sa cellule, ignorant jusqu-là la décision des urnes.

Le lendemain de sa victoire, le Lundi 24 janvier, très tôt le matin, Dame fut informé de son sacre par un gardien de la prison de Rebeuss. Cette heureuse nouvelle avait certainement suscité en lui une joie indescriptible et un plaisir indicible au regard de tous les sacrifices consentis.

Cette belle apothéose constitue un point de départ pour concrétiser enfin le rêve de cette commune plongée pendant longtemps dans la précarité et le dénuement. Dans sa cellule, Dame Bèye Bâ peut être fière de ce rêve qui vient de se concrétiser.

Pour terminer, nous tenons à informer que ce plus jeune maire  de l’histoire de la commune de Ndiébel sera installé dans les jours à venir par le sous préfet de Ngothie, après sa libération.Texte extrait de : Parcours d’un combattant: de la prison à la mairie (publication prochaine).

*Cellule de communication du maire*

*Abdoul Aziz Sène*

Publicités

Laisser un commentaire