You are currently viewing Crise du papier : gros risque sur les Législatives, les examens et concours

Crise du papier : gros risque sur les Législatives, les examens et concours

Les imprimeurs et éditeurs font face à une crise inédite du papier dont la première conséquence est la cessation de parution des quotidiens au Sénégal. Selon L’Obs, cela a commencé avec la pandémie de Covid-19. Première exportatrice de la matière, la Chine a préféré garder majoritairement sa marchandise pour ses usines.

Publicités

Ce premier déséquilibre va s’amplifier avec la guerre en Ukraine. La Russie qui est aussi une grande productrice fait face à des restrictions économiques. La tonne de papier qui était de 400 euros (262 945 FCfa) passe à 1500 euros (986v046 FCfa).

Tout cela aura des répercussions sur de nombreux secteurs. Le papier Offset est aussi au cœur de cette crise. Et selon les imprimeurs, si rien n’est fait, on risque d’assister dans les prochains jours ou mois à des problèmes dans la délivrance des papiers administratifs (extraits, casiers judiciaires…).

Il y aurait même un risque sur les élections législatives du 31 juillet prochain, les examens et les concours. “Le papier non couché dont le grammage varie entre 60vet 90g/m² (comprenez qui sert à photocopier) pourrait disparaître du marché prochainement (…) Au, Sénégal, c’est ce papier qui sert à tirer les extraits et bulletins de naissance, casiers judiciairesvet bulletins de vote. Et si tout est bloqué c’est le pays qui sera à l’arrêt”, alerte un grand imprimeur.

Publicités
A LIRE AUSSI :   Investiture pour la municipalité de Kaolack : Léona Niassene vote Mariama Sarr

Laisser un commentaire