You are currently viewing Comment l’affaire Véronique Duchesne a rebondi à Saly

Comment l’affaire Véronique Duchesne a rebondi à Saly

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire
Libération révélait en exclusivité que  Thierry Meunier, né le 10 décembre  1962 à Saint-Julien, avait été discrètement cueilli par la Division des investigations criminelles (DIC) à Saly où il s’était installé avec sa nouvelle compagne V.C. Il est désormais attesté qu’il s’agit bien du même Thierry Meunier soupçonné d’avoir, le 9 octobre 2010, tué son épouse à Saint-Quay-Portrieux (Côtes-d’Armor, France).
En effet, la disparition de Véronique Duchesne avait été signalée deux jours plus tôt et, à l’époque pour son mari Tierry Meunier, il ne faisait pas de doute que son épouse se serait suicidée en buvant des cachets, suite à des problèmes familiaux et professionnels. Le corps sans vie de Véronique Duchesne, morte par strangulation selon l’autopsie, avait été finalement retrouvé sur la plage de la Comtesse.

Malgré plusieurs indices,

Publicités

Thierry Meunier avait nié les faits. Pour autant, il avait été placé sous le statut de témoin assisté. De nouveaux éléments ont conduit la justice française à émettre un mandat d’arrêt international contre le suspect arrivé il y’a quelques mois au Sénégal.

A LIRE AUSSI :   Affaire D-Média : Ousmane Sonko se prononce

Conduit à Dakar, au siège de la DIC, Thierry Meunier a confirmé que c’est bien lui qui est visé par le mandat d’arrêt avant de désigner, pour sa défense, un avocat sénégalais dont il a donné les contacts. En attendant que la Chambre d’accusation se penche sur sa demande d’extradition introduite par la France, Thierry Meunier a été placé sous écrou extraditionnel à la prison de Rebeuss.

Publicités

Laisser un commentaire