You are currently viewing Collecte de parrains pour Benno : Macky Sall zappe le PS

Collecte de parrains pour Benno : Macky Sall zappe le PS

Le président Macky Sall a divulgué les noms des 14 délégués régionaux pour la collecte de parrains, en perspective des élections législatives du 31 juillet 2022. Où le régime joue quasiment son avenir.

Publicités

D’après Le Quotidien, dans la région de Dakar, Amadou Bâ a été reconduit après avoir piloté le processus, avec succès lors de la présidentielle du 24 février 2019. L’ancien ministre de l’Économie et des Finances, annoncé comme un potentiel Premier ministre, a été désigné comme coordonnateur national de Benno Bokk Yaakaar (BBY) lors des élections locales.

Depuis la défaite du camp présidentiel à Dakar, le 23 janvier dernier, le coordonnateur de l’APR aux Parcelles Assainies observe le silence. Quoi qu’il en soit, les responsables apéristes locaux de la capitale ont déjà commencé à investir les maisons pour recueillir les parrains.

À Thiès, le patron de BBY a porté son choix sur Idrissa Seck. Mais, l’une des grosses surprises est la présence de Moustapha Niasse dans cette équipe. Le secrétaire général de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) est désigné délégué régional de Kaolack. Après avoir annoncé sa décision de quitter la tête du parti lors du prochain congrès, le président de l’Assemblée nationale – 83 ans – semblait, à en croire certaines sources de la mouvance présidentielle, être sur le départ. Va-t-il rempiler ? Jusqu’ici, aucun membre de son parti ne présente le charisme pour fédérer tous les compartiments de l’AFP. Alors que la récolte de signatures bat son plein, Moustapha Niasse est depuis 10 jours au Qatar pour une mission, d’après son entourage. Le patriarche a-t-il encore des forces pour repartir 5 ans de plus à l’Assemblée nationale ? Pour l’instant, on n’en est pas encore là. Mais, sa désignation montre que Niasse n’est pas, pour le moment, prêt à aller se reposer.

A LIRE AUSSI :   Deuxième vague : le remède de Diouf Sarr

L’autre explication est que, dans le camp présidentiel, Kaolack est en panne de leadership. Balayé par Serigne Mboup et sa coalition Andu Nawlé lors des dernières élections, le Benno local ne peut miser aujourd’hui ni sur Mariama Sarr, ni sur Ndiaye Rahma, encore moins sur Papa Demba Bitèye. Aminata Touré, pourtant présente dans le département, n’a pas encore offert l’occasion d’en savoir un peu plus sur ce qu’elle pèserait lors d’une élection dans la capitale du Saloum. Tout comme Diène Farba Sarr, qui est encore délicat en termes de base politique pour revendiquer un titre régional.

La secrétaire générale du PS a été zappée à Louga, au profit de Moustapha Diop. Aminata Mbengue Ndiaye paie-t-elle sa décision de soutenir Mamour Diallo contre le candidat de BBY à Louga lors des Locales ? Pourtant, lors de la Présidentielle de 2019, Ousmane Tanor Dieng était le délégué régional chargé du parrainage à Thiès. Au même moment, Aminata Mbengue Ndiaye était la patronne de la collecte au niveau de Louga. Macky Sall a-t-il toujours la même considération pour le PS ? L’influence de l’ancien parti unique, qui a dominé la vie politique de 1960 à 2000, est aujourd’hui difficile à cerner.

A LIRE AUSSI :   Boissons alcoolisées pour enfants : le stock écoulé en un mois

À Ziguinchor, Robert Sagna garde son poste de délégué régional pour le parrainage. L’ancien baron socialiste profite également du contexte dans cette région, où deux départements sont contrôlés par Ousmane Sonko (Ziguinchor et Bignona). Benoît Sambou, candidat à la mairie de Ziguinchor et Seydou Sané, représentant de BBY au conseil départemental, ont été laminés par Yewwi Askan Wi. Doudou Kâ, malgré ses agitations, n’a pas encore la confiance de Macky Sall pour conduire les affaires politiques dans la capitale du Sud.

À Kolda, Abdoulaye Bibi Baldé semble payer son échec à la mairie. Le directeur général de la Poste cède donc la délégation régionale à Moussa Baldé, président réélu du conseil départemental.

À Diourbel, Pape Diouf, ex-Rewmi, président du Conseil d’administration de la Société nationale de recouvrement, a laissé sa place à Malick Fall, maire de la capitale du Baol. Réélu sous la bannière de Wallu Sénégal, M. Fall est, il y a quelques jours, retourné dans le camp présidentiel.

A LIRE AUSSI :   Une des quotidiens du jeudi 14 octobre 2021

À Kaffrine, Abdoulaye Seydou Sow sera aux manettes, de même que Abdoulaye Diop, maintenu à Sédhiou.

À Tambacounda, Sidiki Kaba est confirmé et à Kédougou, le nouveau délégué régional se nomme Mamadou Saliou Sow, secrétaire d’État en charge des Droits humains et de la promotion de la bonne gouvernance. Dans le Nord, Mansour Faye rempile à Saint-Louis, tout comme Mamadou Talla à Matam. Cheikh Kanté garde, lui aussi, son statut à Fatick. Ils seront tous chargés de donner leurs parrains à Aminata Touré, coordonnatrice nationale du pôle parrainage de BBY. À noter que la date limite de dépôt des candidatures est fixée au 8 mai prochain. D’ici là, c’est la chasse aux parrains…

Publicités

Laisser un commentaire