You are currently viewing Centre de santé de Jaxaay : les effets positifs du “JokkoAkMacky”

Centre de santé de Jaxaay : les effets positifs du “JokkoAkMacky”

Le 11 mars dernier, lors du deuxième numéro de “JokkoAkMacky” – rencontre d’échange virtuel entre Macky Sall et les populations d’un département donné, Keur Massar en l’occurrence – des citoyens avaient invité à se pencher sur l’arrêt des travaux du centre de santé de Jaxaay.

Publicités

Moins de dix jours plus tard, ce dimanche, le ministre de la Santé y a fait un tour pour mieux s’enquérir de la situation. Abdoulaye Diouf Sarr était accompagné de ses collègues de l’Economie et du Plan, Amadou Hott, et du Commerce, Aminata Assome Diatta, par ailleurs responsables ‘apéristes’ dans ce nouveau département.

Démarré en 2007 sous la responsabilité du Projet de Construction de Logements Sociaux et de Lutte contre les Bidonvilles (Projet Jaxaay) du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, le chantier est à l’arrêt et la dissolution du Projet Jaxaay qui en assurait la maitrise d’ouvrage a rendu caduque la gestion du contrat. La bonne nouvelle est que, désormais, le ministère de la Santé va le reprendre pour en faire un centre de santé de référence.

A LIRE AUSSI :   Baciro Candé, coach Guinée : "Ce que nous allons faire à Bissau"

“Vous vous êtes exprimés, le président vous a entendu, et à notre niveau, nous allons agir vite et bien”, a assuré Abdoulaye Diouf Sarr à l’endroit des jeunes.

Mieux, comme annoncé à l’équipe, le centre a aussi réceptionné l’ambulance 4×4. En attendant l’hôpital de Keur Massar qui va avec le projet de développement du département, presque tous les services dans un hôpital de niveau 1 se retrouveront dans ce centre. Il ajouté qu’un cadre de pilotage sera mis en place avec des indicateurs de suivi pour un fast track qui se fera aussi dans des conditions administratives normales mais qui tiendra compte du fait que les populations ont besoin de l’infrastructure.

Publicités
A LIRE AUSSI :   Balla Gaye 2, relax, en attendant... Gris Bordeaux

Laisser un commentaire