You are currently viewing Bois sacré (Boukoute) : la saignée financière des familles

Bois sacré (Boukoute) : la saignée financière des familles

Occasion de retrouvailles, le bois sacré ou “Boukoute” chez les Diolas est aussi une période de festivités qui se chiffrent à coups de millions. D’après L’Obs, le nombre de boeufs égorgés est une preuve de richesse et de puissance familiale.

Publicités

Pour cette présente édition, la concession Foulewor du quartier de Balew remporte la palme. Au total, ce sont 53 boeufs d’une valeur de 7 991 000 FCfa qui y sont exposés. Le fruit d’une cotisation qui s’étale sur… 30 ans. En plus de 4 véhicules pour le transport quotidien de repas des jeunes candidats de la famille admis au bois sacré, le transport de l’eau et le déplacement des membres de la famille qui ont la charge de faire les courses pour la bonne marche de ce “Boukoute”.

Les fonctionnaires et les émigrés payent le prix fort. Venue de Paris (France), Awa Sané a participé à hauteur de 2 millions FCfa, en plus des médicaments, billets d’avion et autres frais. D’autres familles construisent des maisons à côté pour accueillir tout ce beau monde.

A LIRE AUSSI :   Macky Sall se prononce sur la mort d'une dizaine de jeunes à la plage de Malika

Le dernier “Boukoute” date de 1982.

Publicités

Laisser un commentaire