You are currently viewing Bébé déclaré mort par erreur : le parquet ouvre une enquête

Bébé déclaré mort par erreur : le parquet ouvre une enquête

L’hôpital El Hadj Ibrahima Niasse de Kaolack est secoué par le cas d’un bébé qui, en arrêt respiratoire, a été déclaré décédé et envoyé à la morgue vendredi. Avant que les agents de ce service ne constatent qu’il était en vie malgré le certificat de décès, comme le reconnaît le président de la Commission médicale d’établissement.

Publicités

Le père de la victime qui avait saisi d’une plainte le commissariat de Kaolack voit les choses avancer. Le parquet a demandé l’ouverture d’une enquête pour étudier les conditions dans lesquelles l’enfant a été déclaré mort par erreur.

Mort dans la soirée, le bébé souffrait de détresse respiratoire aiguë. Un cas présumé de négligence médicale qui intervient dans le contexte de l’affaire Sokhna Astou, une dame de 34 ans morte en couche à la maternité de l’hôpital régional Amadou Sakhir Mbaye de Louga. Cela a valu le limogeage du directeur de l’établissement et la détention de 4 sages-femmes qui risquent un mois de prison ferme.

Publicités
A LIRE AUSSI :   "Le Magal Touba est notre fête de l'indépendance" (Serigne Bass Abdou Khadr)

Laisser un commentaire