You are currently viewing Attaque d’un bus Tata à Yarakh : pourquoi les corps sans vie ne sont pas encore identifiés

Attaque d’un bus Tata à Yarakh : pourquoi les corps sans vie ne sont pas encore identifiés

  • Auteur/autrice de la publication :

Le ministre-porte parole du gouvernement est revenu, en conférence de presse, aujourd’hui, sur l’attaque au cocktail Molotov d’un bus Tata à Yarakh. Un incident qui a fait 2 morts et 5 blessés graves, mardi dernier.

« Les corps ne sont pas encore identifiés parce qu’ils sont complètement calcinés. L’hôpital Dalal Jamm a pu identifier le sexe de l’une des victimes. Il s’agit d’une femme. Pour l’autre, nous ne savons pas encore », a appris Abdou Karim Fofana.

En revanche, les blessés sont identifiés. Il s’agit de Boubacar Baldé (35 ans), Farma Fall (73 ans), Modou Gueye (60 ans), Soukary Camara (11 ans) et Khady Sarr (41 ans). L’attaque a été perpétrée par sept individus encagoulés qui ont mis le feu à ce bus de la ligne 65 assurant la desserte Kounoune-Colobane. Le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, qui qualifie l’acte de terroriste, a promis que les forces de sécurité vont traquer et arrêter leurs auteurs.

Laisser un commentaire