You are currently viewing Assemblée nationale : Abdoulaye Daouda Diallo voit en Moustapha Niasse un modèle parfait

Assemblée nationale : Abdoulaye Daouda Diallo voit en Moustapha Niasse un modèle parfait

Le ministre des Finances et du Budget a rendu un hommage appuyé à Moustapha Niasse. Qui vit ce 30 juin son dernier jour de plénière à la présidence de l’Assemblée nationale.

Publicités

“L’Assemblée nationale du Sénégal a la chance d’être présidée depuis deux législatures maintenant par un homme exceptionnel”, a relevé Abdoulaye Daouda Diallo. On peut dire que vous avez eu plusieurs vies : dans la haute-administration de notre pays, dans le secteur privé national et international, de même que dans le champ politique ; et dans chacun de ces domaines, le bilan est absolument remarquable. Vous avez participé à la construction de l’État, dans l’ombre du plus illustre de ses Pères fondateurs, le Président Senghor. Aujourd’hui encore, dans les couloirs de l’administration sénégalaise, votre nom est cité en modèle du parfait fonctionnaire. Vous avez fondé des entreprises, créé des emplois et participé à la consolidation de notre économie nationale.”

Et d’indiquer à l’endroit du leader de l’AFP : “Vous êtes un acteur important de notre vie politique, un de ces artisans qui ont bâti pierre à pierre cet édifice démocratique que bien des pays nous envient. Vous avez été un acteur décisif des deux alternances au sommet de l’État qui font du Sénégal une exception en Afrique. Je suis témoin de l’estime, de la confiance et du respect que le Président de la République vous porte. Soyez assuré que je nourris les mêmes égards pour votre auguste personne. Vous avez conduit de main de maître cette législature, comme celle précédente, surmontant avec brio les vicissitudes et les crises. Soyez fier de vous, Monsieur le Président Moustapha Niasse, car le bilan du Président Macky Sall, tous ces progrès accomplis dans les domaines économique et social et qui figurent dans le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle, ce bilan est aussi le vôtre.”

A LIRE AUSSI :   Sa maison barricadée, le dialogue de sourds entre Sonko et les forces de l'ordre

Toujours en marge de l’examen du budget d’orientation budgétaire de 2022, le ministre s’est félicité de ses rapports avec les députés de la 13e législature.

“Sur le plan personnel, j’estime entretenir un lien particulier avec votre législature puisque c’est votre serviteur qui, en qualité de Ministre de l’Intérieur, avait piloté l’organisation des élections législatives de 2017. Ensuite, en tant que Ministre chargé des Infrastructures, puis depuis 2019 Ministre des Finances et du Budget, je vous ai fréquemment, côtoyé au quotidien. C’est cette expérience qui me donne le droit d’affirmer ici que vous avez été des élus de la Nation engagés, loyaux et sans complaisance. Je tenais à vous en féliciter.
Le Gouvernement a trouvé en cette Assemblée nationale un partenaire exigeant, qui s’est toujours montré sans concession dans la défense des intérêts du Peuple sénégalais, mais qui a toujours su également, faciliter les rapports entre l’Exécutif et le Législatif. Car, au-delà de tout, nous incarnons la même République, nous sommes au service des mêmes Sénégalais”, dit-il avant de poursuivre : “Bien entendu, les rapports entre le Gouvernement et le Parlement ne sont pas toujours un long fleuve tranquille mais c’est tout à fait normal : la confrontation constitue la sève nourricière de la démocratie. Pourvu seulement qu’il s’agisse de confrontation d’idées et non pas d’insultes, de violences et d’atteintes à la paix civile, dont certains populistes ont fait leur unique programme. Nous faisons bien la distinction entre les adversaires politiques et les ennemis de la République. Les premiers ont notre respect et seront traités selon les règles du jeu démocratique, quand bien même ils ne partagent pas nos convictions. Pour les seconds, nous leur dirons qu’être au service du Sénégal reste notre seul crédo et ne nous laisse pas de temps pour des invectives.”

Publicités
A LIRE AUSSI :   Émeutes : 500 jeunes arrêtés dont 150 emprisonnés

Laisser un commentaire