You are currently viewing Arbitrage vidéo au Mondial 2022 : une nouvelle technologie va tout changer

Arbitrage vidéo au Mondial 2022 : une nouvelle technologie va tout changer

La FIFA va utiliser la technologie semi-automatisée de détection du hors-jeu sera utilisée lors de la Coupe du Monde 2022 au Qatar (21 novembre-18 décembre). Il s’agit d’un outil de soutien aux arbitres vidéo et aux arbitres sur le terrain pour les aider à prendre des décisions plus rapides, précises et cohérentes sur les situations de hors-jeu.

Publicités

Après l’introduction réussie de l’assistance vidéo à l’arbitrage lors du Mondial 2018, en Russie le président de la FIFA, Gianni Infantino, a déclaré dans la « Vision 2020-23 » que l’instance continuerait de favoriser le recours à la technologie dans le football moderne et d’optimiser encore davantage l’assistance vidéo à l’arbitrage. Ces dernières années, en collaboration avec Adidas et divers partenaires – notamment le groupe de travail innovation et excellence et des fournisseurs de technologie – la FIFA a amélioré l’assistance vidéo à l’arbitrage et travaillé sur la technologie semi-automatisée de détection du hors-jeu. Qui utilise douze caméras placées sous le toit du stade afin de suivre le ballon ainsi que chaque joueur (jusqu’à 29 points de données contrôlés 50 fois par seconde), ce qui détermine leur position exacte sur le terrain. Les 29 points de données contrôlés comprennent les extrémités et membres pertinents pour l’analyse des situations de hors-jeu.

L’Al Rihla, le ballon officiel Adidas du Mondial, apportera une aide précieuse pour la détection des situations de hors-jeu délicates, étant donné qu’il contient un capteur d’unité de mesure inertielle (IMU). Ce capteur, placé au centre du ballon, envoie des données à la salle de visionnage 500 fois par seconde, permettant une détection très précise du moment exact où le ballon est joué.

A LIRE AUSSI :   Les retombées du transfert de Sadio Mané pour Génération Foot (Mady Touré)

En combinant les données provenant du ballon et des joueurs, et à l’aide d’une intelligence artificielle, la nouvelle technologie transmet automatiquement une alerte de hors-jeu aux arbitres vidéo chaque fois que le ballon est reçu par un attaquant qui se trouvait en position de hors-jeu au moment où le ballon a été joué par un coéquipier. Avant d’en informer l’arbitre sur le terrain, les arbitres vidéo valident la décision proposée en vérifiant manuellement le moment de passe qui aura été déterminé automatiquement ainsi que la ligne de hors-jeu qui aura été elle aussi générée automatiquement. Ce processus ne prend que quelques secondes, ce qui permet de prendre des décisions plus rapides et plus précises sur les situations de hors-jeu.

Une fois la décision confirmée par les arbitres vidéo et l’arbitre sur le terrain, les données positionnelles utilisées pour prendre la décision sont transposées dans une animation 3D détaillant précisément la position des membres des joueurs au moment où le ballon a été joué. Cette animation 3D, qui montrera systématiquement le meilleur angle possible, sera ensuite diffusée sur les écrans géants du stade et mise à la disposition des partenaires de diffusion de la FIFA.

A LIRE AUSSI :   Aliou Cissé : "On n'a jamais perdu le fil du match"

Les processus inhérents à la technologie semi-automatisée de détection du hors-jeu et au ballon connecté ont déjà été testés avec succès lors de plusieurs événements et compétitions, dont la Coupe arabe 2021 et la Coupe du Monde des Clubs.

Cette nouvelle technologie a ainsi aidé les arbitres vidéo à prendre des décisions plus rapides, plus précises et plus cohérentes. Les données recueillies lors des tests en ligne et hors ligne ont été analysées et validées par le MIT Sports Lab, tandis que l’équipe TRACK de l’université de Victoria a validé scientifiquement la technologie de suivi des membres et extrémités. Une équipe de recherche de l’école polytechnique de Zurich (ETH) fournit quant à elle des informations supplémentaires sur les capacités technologiques des systèmes de suivi à caméras multiples.

“Améliorer le football à tous les niveaux”

Ces prochains mois, d’autres tests seront effectués afin d’optimiser le système avant que des normes mondiales soient mises en place pour permettre à cette nouvelle technologie d’être utilisée dans le monde du football.

A LIRE AUSSI :   Veille de match Congo-Sénégal : les derniers réglages

L’ensemble des détails et processus inhérents à la technologie semi-automatisée de détection du hors-jeu et aux ballons connectés seront présentés aux équipes qualifiées pour l2 Mondial lors du séminaire des équipes qui se tiendra à Doha les 4 et 5 juillet prochains. Ils seront ensuite communiqués au grand public.

Pour Gianni Infantino, cette technologie est une évolution des systèmes d’assistance vidéo à l’arbitrage mis en œuvre dans le monde entier. Elle est l’aboutissement de trois années de recherches et de tests visant à offrir les meilleures conditions possibles aux équipes, aux joueurs et aux supporters qui se rendront au Qatar.

“La FIFA est fière du travail accompli et nous espérons que le monde entier verra de ses yeux les avantages de cette technologie. La FIFA s’engage à favoriser le recours à la technologie pour améliorer le football à tous les niveaux, et l’utilisation de la technologie semi-automatisée de détection du hors-jeu lors de la Coupe du Monde 2022 en est un probant exemple”, a-t-il assuré.

Publicités

Laisser un commentaire