You are currently viewing Angélus de l’Assomption : Marie, symbole du renversement des valeurs

Angélus de l’Assomption : Marie, symbole du renversement des valeurs

En ce lundi 15 août de la Solennité de l’Assomption, lors de la prière de l’angélus, François a axé sa méditation autour du Magnificat, «un hymne de louange et d’exultation» et le sens de ce cantique.

Publicités

Après avoir salué la foule rassemblée ce lundi 15 août place Saint-Pierre, le Pape a commenté le dialogue entre Marie et sa cousine Elisabeth. Marie, touchée par les paroles d’Elisabeth, «Tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de tes entrailles est béni» (Lc 1,42), offre en réponse à sa cousine le Magnificat, «le chant de l’espérance», «C’est un hymne de louange et d’exultation pour les grandes choses que le Seigneur a accomplies en elle, mais Marie va plus loin : elle contemple l’œuvre de Dieu dans toute l’histoire de son peuple», estime François.

Le cantique n’est pas un récit descriptif du temps, a développé le Souverain pontife, mais il dit quelque chose de beaucoup plus important: Dieu, à travers Marie, «a inauguré un tournant historique, qu’il a définitivement établi un nouvel ordre des choses. Elle, petite et humble, a été élevée et – nous le célébrons aujourd’hui – emmenée dans la gloire du Ciel, alors que les puissants de ce monde sont destinés à rester les mains vides». La Vierge, a continué François, annonce alors «un changement radical, un renversement des valeurs».

La Vierge prophète

Ensuite, la Vierge prophétise. Elle anticipe ce que dira son Fils, «quand il proclamera bénis les pauvres et les humbles et mettra en garde les riches et ceux qui comptent sur leur propre autosuffisance», a détaillé François. Marie «prophétise que ce ne sont pas le pouvoir, le succès et l’argent qui prévalent, mais le service, l’humilité et l’amour». C’est donc «En la regardant dans la gloire, nous comprenons que le vrai pouvoir est le service et que régner, c’est aimer. Et que c’est là le chemin vers le ciel.», a éclairé l’évêque de Rome.

A LIRE AUSSI :   Thiès : une "piscine party" vire au drame

Ainsi, il faut se demander en quoi ce renversement prophétique touche la vie de chacun, «est-ce que je me laisse piéger par le pessimisme ou, comme la Vierge, est-ce que je suis capable de discerner l’œuvre de Dieu qui, par la douceur et la petitesse, accomplit de grandes choses ?», invite à se questionner François.

Enfin, en Solennité de l’Assomption, Marie ravive l’espérance, «Elle nous montre que le paradis est à portée de main, si nous aussi ne cédons pas au péché, si nous louons Dieu dans l’humilité et servons les autres avec générosité.» La Vierge prend par la main et accompagne vers la gloire, «nous invite à nous réjouir en pensant au paradis».

Après la prière de l’angélus, François a salué les jeunes de différents diocèses italiens qui ont fait le déplacement en ce lundi 15 août, il a dit également penser avec gratitude à ceux qui ce jour dédié à la Sainte Vierge, travaillent à faire fonctionner la société. Il a conclu en demandant une nouvelle fois de prier pour la paix en Ukraine.

A LIRE AUSSI :   Le projet SheTrades CEDEAO-CCI pour offrir une expertise technique aux femmes d'affaires

Vatican.va

Publicités

Laisser un commentaire