You are currently viewing Affaire Seynabou Ka Diallo : les révélations glaçantes du chauffeur !

Affaire Seynabou Ka Diallo : les révélations glaçantes du chauffeur !

P. Y. Seck, étudiant à l’Université de Gaston Berger de Saint-Louis, et le chauffeur du véhicule particulier devraient être présentés, aujourd’hui, au parquet du tribunal grande instance de Saint-Louis par la brigade de recherches.

Publicités

Deux ans de relation amoureuse auront suffi pour que les choses se compliquent entre l’étudiante Seynabou Ka Diallo et lui : le tout, couronné par une grossesse de quatre mois. Seulement, depuis un certain temps, le couple battait de l’aile avec comme conséquence la disparition de la demoiselle.

Ainsi, il aura fallu plusieurs jours aux amis et gendarmes de la Brigade de Diama pour découvrir l’horreur. Car, le drame est né de la suite à réserver à la grossesse ! Un point de discorde qui conduira à l’irréparable. La diligence des éléments de la Brigade de recherches de la gendarmerie de Saint-Louis a permis de mettre la main sur l’amant et un chauffeur, conduisant un véhicule particulier la nuit des faits et sollicité par l’étudiant pour aller déposer le colis – dans une valise – à Ndiawdoun.

A LIRE AUSSI :   Sahel : la violence a déplacé 2 millions de personnes (HCR)

Formellement identifié par le meurtrier, le chauffeur a finalement été mis aux arrêts grâce à la description faite par l’étudiant. Face aux enquêteurs, il a d’abord nié les faits avant de battre sa coulpe.

Le chauffeur a expliqué que l’étudiant l’a interpellé en pleine circulation la nuit des faits. Comme il avait une valise, poursuit-il, il s’est arrêté et P. Y. Seck lui a expliqué sa situation comme quoi il partait à Ndiawdoun.

Étonné du poids de la valise, il a fini par déchanter et lui dire la vérité. À l’issue de l’enquête qui a tenu en haleine la communauté estudiantine, en particulier, et la population de Saint-Louis, en général, l’arrestation du présumé auteur des faits et de son présumé complice, a été effectuée. Les populations ont salué le travail titanesque fourni par les pandores. Ils devraient passer leur première nuit carcérale à la Maison d’arrêt et de correction (MAC) de Saint-Louis, après leur défèrement prévu aujourd’hui devant le procureur de la République.

Publicités
A LIRE AUSSI :   Photos - Rock Kaboré (Burkina Faso), hôte de Macky Sall à Dakar

Laisser un commentaire