You are currently viewing Affaire Seynabou Ka Diallo : les effroyables aveux du présumé meurtrier

Affaire Seynabou Ka Diallo : les effroyables aveux du présumé meurtrier

Du nouveau dans l’enquête sur la mort de l’université Gaston Berger, Seynabou Kâ Diallo. Selon L’Obs, l’arrestation de l’auteur présumé du meurtre, qui se trouve être son petit ami, a permis d’en savoir un peu plus.

Publicités

Arrêté et placé en garde à vue, P. Y. Seck est passé aux aveux au cours de sa deuxième audition. En clair, il a reconnu avoir tué Seynabou Kâ Diallo par strangulation avant de jeter le corps à Ndiawdoun, à cinq kilomètres de l’UGB.

Les faits se sont produits dans sa chambre au campus. Quid du mobile ? Une affaire d’avortement. P. Y. Seck a confié aux enquêteurs avoir mis la dépouille dans une grosse valise et pris une moto pour la jeter loin des lieux du crime. Sur le trajet, la valise tombe. Conscient que la moto ne pouvait pas supporter la charge, il sollicite les services d’un conducteur de véhicule particulier. Ce dernier accepte.

Le chauffeur connaissait-il le contenu de la valise ? En tout cas, il a aussi été arrêté et son audition est imminente.

A LIRE AUSSI :   Saint-Louis : 17 candidats à l'émigration et leurs convoyeurs arrêtés

Seynabou Kâ Diallo était portée disparue depuis mercredi dernier. Sa dépouille sera retrouvée plus tard à Ndiawdoun. Sa mort a suscité l’émoi parmi ses camarades de l’UGB. Elle a été inhumée mardi 29 mars, à Saint-Louis.

Publicités

Laisser un commentaire