You are currently viewing Affaire François Mancabou : les avocats réclament une contre-expertise

Affaire François Mancabou : les avocats réclament une contre-expertise

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

Comme pour Idrissa Goudiaby dont la contre-autopsie a révélé une mort par balle, les avocats et la famille de François Mancabou sont convaincus qu’il a été torturé. C’est pourquoi, ils demandent aussi une contre-expertise.

Publicités

“Le Pool des avocats de François Mancabou, a observé et noté les derniers développements survenus dans le traitement de l’affaire depuis le décès de M. François Mancabou survenu le 13 Juillet 2022 à 22:40. Le Conseil de défense des intérêts de la famille du défunt a pris acte du fait qu’une enquête diligentée par la police pour un crime supposé commis par la police se déroule au pas de charge dans l’agitation suspecte et sous des airs de propagande qui augurent d’une volonté manifeste de cacher la vérité derrière un rideau de fumée”, disent-ils dans un communiqué.

“Le Pool donne acte au chef de la DIC de l’autopsie commanditée après “avis du Conseil de l’Ordre des Médecins” au Professeur Chérif Mohamed Moustapha Dial (pathologiste, chef de service du laboratoire d’Anatomie et de Cytologie pathologiques de l’HGIP ex CTO) assisté des docteurs Gabriel Nougnignon Comlan Deguenonvo (pathologiste) et El Hadj Omar Ndoye (chirurgien orthopédiste, médecin légiste) qui ont procédé le 17 courant à 09:00 à l’expertise médico-légale dans la salle d’autopsie de l’hôpital de Grand Yoff où le corps, gisant à la morgue de l’hôpital Principal, avait été transporté pour les besoins de la cause”, soutiennent-ils ensuite avant d’ajouter : “La famille et les avocats ont pris bonne note des conclusions  du trio de médecins, lesquels ont opéré sous l’œil vigilant : • du commissaire chef du GRI, • de  deux lieutenants de police chef de la BAG/DIC et un autre en service à la BAT/DIC, • d’un adjudant de police, enquêteur à la BAG, • d’un adjudant et d’un agent de police de la PTS. Il va sans dire que ce genre d’autopsie faite quasiment dans la clandestinité par des professionnels officiant pour ainsi dire le pistolet à la tempe n’est pas de celles qui rassurent… Aussi, après concertation, les proches de François Mancabou et le Pool des avocats constitués ont d’ores et déjà décidé de solliciter une contre-autopsie et, le cas échéant, des analyses toxicologiques approfondies dès lors que des prélèvements biologiques ont été réalisés et sont disponibles. Un temps d’échanges avec la presse s’ensuivra le moment venu et l’opinion sera édifiée.”

A LIRE AUSSI :   Diouloulou : 237 kg de chanvre indien saisis

Dans l’attente, le Pool invite les parties prenantes à la sérénité. “En ces moments de douleur et de deuil l’urgence n’est pas à user son énergie dans la dialectique, cet art qui cherche à prouver quelque chose sans preuve concrète mais bien de recourir à la logique, cette science qui a pour objet l’étude des procédés du raisonnement et qui s’applique, pour sa part, à discerner le vrai du faux. La logique raisonne pendant que la dialectique argumente pour présenter une idée fausse de manière à ce qu’elle paraisse vraie. Le Conseil de défense de François Mancabou, en s’attachant à l’axiome qui veut que le faux engendre du faux et le vrai du vrai, aura le loisir de démontrer, par la fausseté-même des prédicats des responsables désignés du décès de cet honorable citoyen sénégalais – qui feignent d’oublier qu’en logique mathématique comme en arithmétique la preuve est un élément déterminant dans une démonstration ou dans une opération- que ceux qui tentent de cacher la froide vérité ont tout faux. “IDEM EST NON ESSE ET NON PROBARI” Ce qui n’est pas prouvé n’est pas, est faux, ou n’existe pas ! En tout état de cause les protagonistes de cette tragédie sont invités, dans l’intérêt de tous et de chacun, à veiller scrupuleusement au respect strict du secret de l’enquête.”

Publicités
A LIRE AUSSI :   Idrissa Gana Gueye : le soutien sans faille des Ultras du PSG

Laisser un commentaire