You are currently viewing Affaire Astou Sokhna : les sages-femmes libérées

Affaire Astou Sokhna : les sages-femmes libérées

Le tribunal de grande instance de Louga a rendu ce mercredi matin son verdict concernant l’affaire Astou Sokhna, une dame de 34 ans morte en couches à la maternité de l’hôpital régional Amadou Sakhir Mbaye. Trois des six sages-femmes ont obtenu le sursis de six mois tandis que le reste s’en sort sans aucune forme de condamnation.

Publicités

Le procureur avait requis une peine d’un an de prison dont un mois ferme contre quatre des prévenues.

Après plainte de son époux pour non assistance à personne en danger, l’enquête avait débouché sur l’inculpation de six sages-femmes. Et quatre d’entre elles ont été en prison depuis le 19 avril.

Leur détention préventive a en quelque sorte paralysé le système. Des syndicats de travailleurs de la santé ont enchaîné sit-in et grèves pour protester contre les mesures conservatoires. Cette affaire a coûté la place du directeur de l’hôpital, Dr Amadou Guèye Diouf, limogé le 13 avril et remplacé par l’administrateur Abdallah Guèye.

Publicités
A LIRE AUSSI :   Kaolack - Carte nationale de presse : 25 journalistes et techniciens enrôlés

Laisser un commentaire